Email catcher

aboyaient

Formes

Exemples

Phrases avec le mot aboyaient

Quand, de nuit, les baraques foraines ont été installées, les chiens du voisinage ne dormaient pas, ils aboyaient après les bêtes enfermées.Vacarme, 2002, Nina Volkova (Cairn.info)
Tous les chiens d'alentour aboyaient, ça faisait pitié aux voisins.Émile Zola (1840-1902)
En fait, les chiens aboyaient et se démenaient déjà à la vue de tous ces préparatifs.George Sand (1804-1876)
Beaucoup étaient frappés d'épilepsie et aboyaient comme des chiens.Jules Michelet (1798-1874)
Les gardes étaient accompagnés de gros chiens qui aboyaient et tiraient sur leur laisse, et ils nous entouraient en hurlant des ordres en allemand.Revue d'histoire de la Shoah, 2004, Madeleine Steinberg (Cairn.info)
Les chiens de garde à la niche aboyaient en tirant sur leur chaîne.Gustave Flaubert (1821-1880)
On éliminait régulièrement les chiens qui aboyaient et les coqs qui chantaient.Guerres mondiales et conflits contemporains, 2012, Raphaël Todjimbe, Serge Sabine Ntsama (Cairn.info)
Certaines municipalités cultivaient leurs champs de bourgeoisie aisée, d'autres aboyaient vers la capitale, attendant un os électoraliste (c'était souvent les mêmes).Humanisme, 2016, Jean Kriff (Cairn.info)
Eux ne criaient pas, mais aboyaient comme des chiens enragés.Revue d'histoire de la Shoah, 1998, Yehoshua Perle (Cairn.info)
Quand il approchait des fermes, les chiens aboyaient.Gustave Flaubert (1821-1880)
Les voix hurlaient, grommelaient, soupiraient, grognaient, sifflaient, caquetaient, aboyaient.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Beaucoup étaient frappées d'épilepsie et aboyaient comme des chiens.Jules Michelet (1798-1874)
Son chagrin était que les plus simples semblaient le craindre : les enfants fuyaient en le voyant passer ; les chiens aboyaient à ses haillons poudreux.Maurice Level (1875-1926)
Les chiens aboyaient à l'agitation de la campagne.René Boylesve (1867-1926)
Les hommes hurlaient, les femmes pleuraient, les chiens aboyaient, tout le monde avait l'air sens dessus dessous.Alfred Assollant (1827-1886)
J'étais trop absorbé d'ailleurs pour rien entendre, et cependant les chiens aboyaient toujours, en suivant leur proie à une courte distance.Paul de La Gironière (1797-1862)
Chacun parlait, riait, les violons s'accordaient et les chiens aboyaient.Romain Rolland (1866-1944)
Mais la porte était maintenue fermée de l'intérieur, et les chiens de la ferme aboyaient.Revue d'Histoire de la Shoah, 2018, Sven Keller, Olivier Mannoni (Cairn.info)
Ils produisaient des sons comparables à ceux des animaux et certains aboyaient pour effrayer les monstres marins.Revue internationale des sciences sociales, 2006, Aisha Bilkhair Khalifa (Cairn.info)
Tous aboyaient et grondaient pour faire fuir le prédateur, se signifier leurs positions, se donner du courage.Vacarme, 2015, Baptiste Morizot (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Notre actualité Dans les coulisses du travail d'Alain Rey Dans les coulisses du travail d'Alain Rey

Jusqu’au bout, Alain Rey a travaillé à l’enrichissement de son Dictionnaire Historique de la langue française. Bérengère Baucher, Directrice...

22/11/2022