arrosoir

définitions

arrosoir ​​​ nom masculin

Ustensile destiné à l'arrosage, récipient muni d'une anse et d'un long col terminé par une pomme* d'arrosoir.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son regard se fixe à terre, sur le même point ; le bras qui soutient l'arrosoir reste suspendu, et tous les signes de la stupeur passent sur son front.Saintine (1798-1865)
Ça n'était pas salé ; mais, juste à cause des pommes de terre, ça demandait un coup d'arrosoir toutes les minutes.Émile Zola (1840-1902)
Et, prenant l'arrosoir et le balai, elle fait des dessins sur le plancher avec l'eau ou la poussière, en se balançant un peu, minaudière et souriante.Jules Vallès (1832-1885)
Un vieux jardinier arrosait les pavés et un rayon de soleil tapait sur son arrosoir.Judith Gautier (1845-1917)
Jasmin sortit un arrosoir, en plongea le ventre dans un tonneau enfoncé au coin d'un parterre.Eugène Demolder (1862-1919)
À mesure qu'ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s'élargissaient en gerbes, comme l'eau qui jaillit des mille trous de l'arrosoir.Victor Hugo (1802-1885)
Au besoin, jardinant près de vous autour de sa chère tombe, elle vous prêtera, complaisante, son sécateur, son éponge, quitte à vous emprunter votre petit arrosoir.Jean Lorrain (1855-1906)
Tous les matins les filles me retournent, et tous les soirs on m'administre un bain avec l'arrosoir.Hans Christian Andersen (1805-1875)
L'arrosoir se versa, je crois, tout entier sur une tige de jacinthe, sans doute écrasée par cette avalanche, la pauvre !Lucie Des Ages (1845-1914)
Le bruit clair et monotone d'une large pluie était le seul qui se fît entendre, comme celui d'un immense arrosoir.Alfred de Vigny (1797-1863)
La présence d'un inconnu l'étonnait, sans doute, car elle s'était brusquement arrêtée, avec son arrosoir à la main, en dardant sur lui ses prunelles, d'un vert-bleu limpide.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il était pourtant plutôt comique avec ses vêtements englués de vase, sa perruque de travers où s'enchevêtraient des brins d'herbes aquatiques, et son chapeau qu'il secouait comme un arrosoir.Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
Vous m'aidiez à faire des gâteaux avec du sable, à remplir mon arrosoir, à me balancer sur l'escarpolette !Gustave Flaubert (1821-1880)
Voilà pourquoi nous devons abandonner le principe de l'arrosoir dans la politique européenne de recherche et nous concentrer sur des domaines spécifiques.Europarl
Puis cédant à une ivresse il arrachait la pomme de l'arrosoir, et versait à plein goulot, copieusement.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il posa son arrosoir, me serra la main en tournant vers moi, sans rien dire, son bon visage placide ; il me suppliait du regard d'écarter les pensées affligeantes.Anatole France (1844-1924)
Sophie leva les épaules, reprit son arrosoir et le versa dans le bassin, qui se vida sur le sable.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Compte tenu du large éventail d'actions prévues d'une part et de l'insuffisance des moyens d'autre part, cela a peu de sens d'appliquer la technique de l'arrosoir.Europarl
Pour l'avertir qu'il pouvait entrer, elle mettait sur le rebord de la fenêtre son petit arrosoir vert, près du pot d'œillets.Anatole France (1844-1924)
Deux fois par jour, il prenait son arrosoir et le balançait sur les plantes, comme s'il les eût encensées.Gustave Flaubert (1821-1880)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ARROSOIR » subst. masc.

Vaisseau dont se servent les Jardiniers pour arroser les arbres & les fleurs. Il est fait de cuivre, & il a une branche percée de plusieurs petits trous, par où l'eau s'écoule & se distribuë en plusieurs menus filets.
Le mot du jour Ce qu’autorise le couvrefeu Ce qu’autorise le couvrefeu

On peut écrire plusieurs types de billets sur la langue. Il y a d’abord ceux des passionnés, des exégètes, qui vous font goûter avec une verve jubilatoire les mille et une richesses truculentes de l’histoire d’un mot.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 03/11/2020