balayeur

 

définitions

balayeur ​​​ , balayeuse ​​​ nom

nom Personne qui balaie (notamment les lieux publics).
nom féminin Véhicule destiné au balayage des voies publiques.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y a un cœur généreux, peut-être, sons les haillons en poussière du balayeur épuisé de fatigue.Hector Bernier (1886-1947)
Un balayeur tendant un gâteau à un singe que regarde un enfant.Edmond de Goncourt (1822-1896)
J. met le nez hors de la portière, il aboie violemment contre un balayeur.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
L'un d'eux désira me voir ; il était sous-aide balayeur.Ernest Renan (1823-1892)
Le temps, qui est aussi un grand balayeur, commençait à emporter de lui-même cette méchante poussière.George Sand (1804-1876)
Le balayeur de la rue n'y échappe pas.Anatole France (1844-1924)
Je peux regarder un duc qui n'est qu'un misérable avec un mépris sans restriction, et je puis considérer un honnête balayeur de rues avec un sincère respect.Auguste Angellier (1848-1911)
Le jeune homme erra, avisa un balayeur et lui demanda ce que c'était, cette baraque-là sans fenêtres.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
En argot, le peintre en bâtiment est appelé « balayeur », par allusion au pinceau à long manche, dont se servent surtout les badigeonneurs, et qui porte le nom de balai.Paul Sébillot (1843-1918)
J'avoue, à ma honte, que cette occupation m'avait toujours déplu, quand j'étais simple balayeur.Charles Des Écores (1852-1905)
Lamarre, qui la voyait venir, ne crut pas devoir interrompre ses occupations de balayeur.Éléonore de Vaulabelle (1801-1859)
On entendait, dans le silence du matin, le bruissement rythmé du balai d'un balayeur qui frôlait les trottoirs.Fernand Vandérem (1864-1939)
Un balayeur attardé troublait seul du bruit de ses pas le calme de la ville endormie.Jules Noriac (1827-1882)
Pendant son sommeil, un balayeur vient, comme il en avait l'ordre tous les jours, enlever les débris du festin du râkshasa.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BALAYEUR, EUSE » subst.

Celuy ou celle qui balaye. Les Balayeurs du College sont les Valets & les Archers des Pedants.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020