barbue

définitions

barbue ​​​ nom féminin

Poisson de mer plat voisin du turbot.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle est en haut de la colline, bien antique, toute rongée de mousse, toute barbue de lichens, seule toujours, fermée et mystérieuse au milieu des bois.Pierre Loti (1850-1923)
Il avait la joue plutôt cotonneuse que barbue, la parole facile et l'œil polisson.Georges Eekhoud (1854-1927)
Mais où donc ai-je vu cette figure barbue ?Marie Quinton (1854-1933)
Sa lèvre barbue toucha la joue de l'enfant qui ne s'éveilla point.Paul Féval (1816-1887)
Il soufflait en dormant, d'une respiration de monstre fatigué, et sa grosse tête barbue roulait sur sa poitrine bombée, au rythme des cahots.Fernand Vandérem (1864-1939)
Sa femme, une grande gaillarde osseuse et barbue, le maltraitait sans repos.Guy de Maupassant (1850-1893)
C'était un grand gaillard, d'une cinquantaine d'années, large des épaules, à la face pleine et barbue.Émile Zola (1840-1902)
A gauche, le cochon lui chauffait le flanc ; pendant que la chèvre, à droite, allongeait sa tête barbue jusque sous son aisselle.Émile Zola (1840-1902)
Pendant tout le premier service, composé d'une barbue entre un vol-au-vent et des pigeons en compote, la conversation roula sur la manière de fabriquer le cidre.Gustave Flaubert (1821-1880)
Hérodiade reçut dans un vaisseau d'or la tête chevelue à face barbue.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Elle jeta la barbue sur le marbre, montrant, du côté du ventre, une large déchirure qui entamait la chair jusqu'à l'arête.Émile Zola (1840-1902)
Quand il n'y avait plus rien dans la bouteille, il laissait retomber sa tête barbue sur sa poitrine, et restait plongé, depuis le matin jusqu'au soir, dans un pesant sommeil.Paul Féval (1816-1887)
Nous l'appelions la pierre barbue, à cause des longues herbes qui pendent tout autour.Eugène Muller (1826-1913)
Selon les uns, c'était une tête barbue ; d'autres disaient une tête à trois faces.Jules Michelet (1798-1874)
J'ai à dîner un faisan et une barbue.Émile Gaboriau (1832-1873)
Une tignasse épaisse tremblait autour d'une face renfrognée, barbue, vibrante.Paul Adam (1862-1920)
Après tout, c'est une politique judicieuse et barbue comme l'expérience même, d'empiler sur les épaules d'autrui d'écrasants fardeaux qu'on ne voudrait pas seulement remuer du bout des doigts.Léon Bloy (1846-1917)
Au moment où la pensée de son isolement lui apparaissait ainsi, plus poignante que jamais, elle sentit une tête velue et barbue se glisser dans ses mains, sur ses genoux.Victor Hugo (1802-1885)
Mais, lorsqu'il rouvrit les yeux, il vit une bonne figure barbue, penchée sur lui, qui le regardait d'un œil compatissant.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BARBUE » s. f.

Poisson de mer qui est plat & bon à manger, du genre de ceux qu'on appelle rhombes, ou turbots ; mais celuy-cy a la chair plus molle. En Latin rhombus.