baver

 

définitions

baver ​​​ verbe intransitif

Laisser couler de la bave. —  au figuré, familier Il en bave d'envie.
familier En baver : peiner, souffrir. Il va vous en faire baver. locution En baver des ronds* de chapeau.
Baver sur qqn, salir par des médisances. Baver sur la réputation de qqn.
Se répandre, s'étaler. L'encre a bavé. —  par extension Stylo qui bave.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bave

tu baves

il bave / elle bave

nous bavons

vous bavez

ils bavent / elles bavent

imparfait

je bavais

tu bavais

il bavait / elle bavait

nous bavions

vous baviez

ils bavaient / elles bavaient

passé simple

je bavai

tu bavas

il bava / elle bava

nous bavâmes

vous bavâtes

ils bavèrent / elles bavèrent

futur simple

je baverai

tu baveras

il bavera / elle bavera

nous baverons

vous baverez

ils baveront / elles baveront

 

synonymes

baver verbe intransitif

saliver

couler, fuir

baver sur

calomnier, déblatérer contre, médire de, casser du sucre sur le dos de (familier), débiner (familier), habiller pour l'hiver (familier), tailler un costard, une veste à (familier)

salir, souiller

en baver

souffrir, peiner, en chier (très familier), en voir de toutes les couleurs (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette tablette porte un larmier a aussi bien que le bandeau, afin que l'eau de pluie ne puisse baver le long des murs.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Est-ce que le peuple les nomme pour baver leur eau sucrée !...Émile Zola (1840-1902)
Croyez-vous que la salive envenimée de cinq cents petits bonshommes de vos amis, juchés les uns sur les autres, arriverait à baver seulement jusqu'à mes augustes orteils ?Marcel Proust (1871-1922)
Un flot de mots rageurs vint baver à ses lèvres.Fernand Kolney (1868-1930)
Nana, ennuyée, finit par baver tout son vin sur son corsage ; ce fut une affaire, on la déshabilla, on lava immédiatement le corsage dans un verre d'eau.Émile Zola (1840-1902)
L'homme aux mains baguées continuait de baver sur les lys.Jean Lorrain (1855-1906)
Puis tout à coup, reprenant le premier entretien, il va aux deux génisses et au bouvillon, qu'il laisse tour à tour baver sur sa main.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
On pouvait baver sur leur compte, lui savait ce qu'il savait, se fichait du bavardage, du moment où il avait l'honnêteté de son côté.Émile Zola (1840-1902)
Mais loin de les craindre, le valeureux d'autrefois les laissait depuis quatorze ans baver sur lui leurs injures.Hector France (1837-1908)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BAVER » v. n.

Jetter de la bave ou de la salive, soit naturellement, comme font les enfants ; soit par la vertu des remedes, comme les verolez.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020