boueux

définitions

boueux ​​​ | ​​​ , boueuse ​​​ adjectif

Plein de boue. Chemin boueux. ➙ bourbeux. Chaussures boueuses.
Qui a la consistance, l'aspect de la boue.

boueux ​​​ nom masculin

familier Éboueur.

synonymes

boueux, boueuse adjectif

bourbeux, vaseux, fangeux (littéraire), gadouilleux (familier)

crotté (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au premier coup d'œil, elle ne vit rien, l'atelier lui parut désert, sous le petit jour boueux et froid.Émile Zola (1840-1902)
La surface est unie, miroitante, reflétant la paix, la joie ; le fond est boueux, agité, traversé de monstres invisibles ; fond et surface d'étang, d'eau dormante.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Elle allait être obligée de céder, lorsqu'un flot boueux de gros mots monta de la cour des cuisines.Émile Zola (1840-1902)
Un long couloir obscur et étroit, fort malpropre et très boueux, conduisait à la loge du portier, une véritable niche ménagée sous l'escalier.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'eau était peu profonde ; mais le fond de la rivière était si sale, si glissant et si boueux, que nous avions la plus grande peine à nous soutenir.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Sous cette chemise, on voyait passer un pantalon boueux et des bottes dont sortaient les doigts de ses pieds.Victor Hugo (1802-1885)
Le long des rues, les patrouilles qui passaient avaient seules laissé le gâchis boueux de leur piétinement.Émile Zola (1840-1902)
La rue est pourvue de trottoirs boueux et de candélabres en simili-bronze dans lesquels brûle un simili-gaz obtenu à l'aide du pétrole.Charles Buet (1846-1897)
Nous passons à gué des ruisseaux boueux sur des pierres jetées là par des femmes kabyles.Joseph Vilbort (1829-1911)
Quand il en sortait, boueux et noir, ivre de fatigue, il tombait par terre, on devait l'envelopper dans une couverture.Émile Zola (1840-1902)
Le terrain, déjà très boueux, était entrecoupé de marécages, que l'obscurité nous empochait de distinguer.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Bosc avait un pantalon boueux, un grand pardessus jaune, avec un immense cache-nez roulé autour du collet.Émile Zola (1840-1902)
Le comte avait encore ses vêtements boueux, sa pâleur effarée d'homme qui revient du vice.Émile Zola (1840-1902)
Elles sont étranges, ces belles dames, étranges comme de jeunes bohémiennes au regard bizarre, les pieds boueux et la tête fleurie.Émile Zola (1840-1902)
Aussitôt l'étang se trouva vidé et les poissons transportés dans l'étang boueux, où ils ne tardèrent pas à pâmer.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Balayer pendant huit heures par jour un passage boueux quand le vent souffle de l'est, c'est une occupation dégoûtante.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le bain neuf et limpide rend le duvet brillant, tandis que le vieux bain est toujours boueux et le rend terne.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Eh bien, quand on doit bâtir sur un sol boueux, le problème consiste à empêcher cette boue de remonter autour de la maison à mesure qu'elle s'enfoncerait.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Tu sais que jamais peut-être mortelle aussi radieuse, aussi parfaite, aussi rayonnante, faite de tant de lumière et de rêve, n'a foulé encore le sol boueux de cette terre flétrie.Jules de Gastyne (1847-1920)
Comme toujours, la crise passée, il se relevait, pareil à ces roseaux que le vent couche dans la vase et qui se redressent plus boueux après chaque bourrasque.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOUEUX, EUSE » adj.

Qui est plein de bouë, de fange. Les lieux bas sont sujets à estre boüeux. le Parnasse doit estre bien boüeux, car il en vient beaucoup de Poëtes crottez.