boulette

 

définitions

boulette ​​​ nom féminin

Petite boule façonnée à la main. Boulette de pain, de papier. —  Petite boule de viande hachée, de pâte. ➙ croquette.
familier Faire une boulette, une bévue, une gaffe.
 

synonymes

boulette nom féminin

croquette, cromesquis, attignole (région.), fricadelle (Belgique), kefta (Afrique du Nord)

[familier] bévue, impair, faux pas, pas de clerc, bourde (familier), gaffe (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une haine sourde l'avait alors soulevé, qui éclata lorsque, obligeamment, elle voulut cuire, pour qu'il y goutât, une seconde boulette.Victor Margueritte (1866-1942)
Qu'elle garde sa carcasse d'oie avec sa baguette et sa boulette de poix.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Un jour qu'errant sans but dans la maison, il était monté jusqu'au grenier, il sentit sous sa pantoufle une boulette de papier fin.Gustave Flaubert (1821-1880)
Vers midi, apercevant un bouquet d'érables, je résolus d'y faire halte pour manger une boulette de pemmican et une briquette de biscuit.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Ici tout le monde a fait une boulette, et l'on ne peut pas mettre exclusivement en cause mes machinations.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Je fis alors manger à l'un des chats de la maison une énorme boulette de viande assaisonnée de moitié de verre pilé.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Il se croit heureux, s'il y joint quelques pincées de farine grossière ou une boulette de riz.Volney (1757-1820)
Une balle un jour qu'il ne sera pas sage ou une boulette dans sa viande, j'en aurai vite raison.Oscar Méténier (1859-1913)
Je finirai par te mettre en disponibilité, comme un officier qui a commis une boulette !...Henry de Graffigny (1863-1934)
En tout cas j'ai levé une boulette que nous lui ferons morfiler.Victor Hugo (1802-1885)
Tranquille, il monte dans la voiture, décroche le cornet, l'explore du poinçon de son canif et en retire une petite boulette de papier bleu.Michel Corday (1869-1937)
J'ai eu envie de boulette de mou de veau, j'ai eu envie encore d'avoir des fleurs dans ma chambre et pas des punaises dans mon lit...Jules Vallès (1832-1885)
Il écrasait une bouteille avec une pierre et mettait le verre pilé dans une boulette de viande.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ce dernier le désignant trop clairement, il le roula en une petite boulette qu'il avala.Maurice Level (1875-1926)
Vaumoise, les regards vers son assiette, la lèvre pincée d'une petite plissure de triomphe, roulait, d'un geste nerveux, une boulette de mie de pain, sans répondre.Fernand Vandérem (1864-1939)
Rafoin y a lancé le matin un petit bonhomme en papier qui pend à un fil au bout d'une boulette de pain mâché.Jules Vallès (1832-1885)
Le mélange fait, la pâte pétrie a la forme d'une boulette qu'elle entoure de sable humide, sans doute pour la mettre à l'abri des pillards, puis elle repart encore.Jean Pérez (1833-1914)
Il n'acheva pas ce troisième vers ; le bruit léger de la boulette de mie de pain tombant sur la dalle l'avait arrêté court.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le copiste n'a fait qu'une boulette grave ; il a dû passer une page du manuscrit dans le prologue.Émile Zola (1840-1902)
Alors l'œil du magistrat brillait aigu, dur, sinistre, et ses doigts roulaient plus précipitamment la boulette.Eugène Chavette (1827-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOULETTE » s. f.

Petite boule. Les enfans joüent à la boulette, en poussant une balle dans une petite fosse.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020