Email catcher

cabrent

Formes

Exemples

Phrases avec le mot cabrent

Les garçons, avant de s'arrêter, cabrent parfois leur moto devant celles qu'ils choisissent.Travail, genre et sociétés, 2003, Bernard Vernier (Cairn.info)
Mais les chevaux, reculant, se cabrent, brisent le char ; et empêtré par les morceaux du timon, l'emmêlement des harnais, il tombe vers l'abîme, la tête en bas.Gustave Flaubert (1821-1880)
Les chevaux se cabrent, piétinent sur les pavés sonores, puis filent à grande allure, tandis que l'intendant s'éloigne, en faisant sonner ses talons.Judith Gautier (1845-1917)
Ces airs, pour la plupart d'origine celtique, se dérobent à un langage d'une autre origine, ou se cabrent contre lui ; leur rhythme secoue et disloque son accent.Auguste Angellier (1848-1911)
Quand on les approche, il n'est pas rare qu'elles se cabrent avec leurs pinces en avant, prêtes pour la bagarre.Ouest-France, Ludivine DOMEON, 12/08/2020
Les forts se cabrent, puis affectent de vous ignorer, puis vous contestent ; mais des enterrements les font monter au grade qui vous élèvent aussi, vous, objet de leurs soucis.Maurice Barrès (1862-1923)
Les professionnels l'éprouvent alors comme une prise de pouvoir sur eux, vis-à-vis de laquelle ils se cabrent.Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux, 2006, Serge Goffinet (Cairn.info)
Avec des concurrents qui filent, se cabrent et manœuvrent aux mêmes vitesses.Ouest-France, 11/12/2015
Certains se cabrent et des hennissements en pagaille rythment la mise en place de l'événement, qui a mis le cheval de trait breton à l'honneur.Ouest-France, Pierre JUBRÉ, 05/11/2018
A trois heures une voiture, attelée de deux chevaux qui frémissent et se cabrent, traverse le jardin, où toutes les bêtes se mettent à faire des ronds éperdus.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Si vous parlez de déranger un placard ou une porte, de pratiquer la plus nécessaire des ventouses, leurs yeux brillent, leur bile s'émeut, ils se cabrent comme des chevaux effrayés.Honoré de Balzac (1799-1850)
Riches sont leurs écharpes brodées, et leurs montures se cabrent avec grâce.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je venais d'abuser de mon autorité contre lui et il était de ceux qui, devant la force, se cabrent et ne cèdent plus.Pierre Loti (1850-1923)
Cette sympathie se conçoit : après lui n'était-ce pas l'homme qui, le plus souvent, avait écrit le mot devant lequel se cabrent les typographes ?Fernand Kolney (1868-1930)
Cudjox adresse de nouveau la parole à ses chevaux, qui ruent, se cabrent et courent sous le fouet qui claque.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Puis six magnifiques chevaux blancs, tout sellés et harnachés de soie, que l'on tient en main et qui se cabrent.Pierre Loti (1850-1923)
Les gilets jaunes, les acteurs du mouvement contre la réforme des retraites hier, et aujourd'hui les petits commerçants et artisans, soutenus par de nombreux maires, se cabrent.Ouest-France, 06/11/2020
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine