carat

définitions

carat ​​​ nom masculin

Chaque vingt-quatrième d'or fin contenu dans une quantité d'or. Or à dix-huit carats.
Unité de poids (0,2 g) des pierres précieuses et des perles. Diamant de dix carats.
locution, familier Dernier carat : dernière limite.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Toutes nos idées, nos paroles, nos sentiments, pesés au carat, sont étiquetés, en leurs esprits, avec leurs plus lointaines ramifications, celles où nous n'osons descendre, nous aventurer !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il sait peser au carat les mobiles secrets de l'admiration, en nettifier la probité et la qualité, en déterminer le degré sincère, jusqu'à des approximations infinitésimales.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CARAT » s. m.

C'est proprement le nom du poids qui exprime la bonté ou le titre de la perfection ou imperfection de l'or. Les Monnoyeurs ont fixé à 24. carats le plus haut titre, ou la plus grande perfection de l'or. Cependant quelque soin qu'on prenne pour l'espurer, & pour en oster l'alliage, ils ne peuvent jamais l'y faire arriver, il s'en manque toûjours quelque quart de carat. Il y a des demi, des quarts, des huitiémes, des seiziémes, & des trente-deuxiémes de carat. Ces degrez servent à marquer l'alliage. L'or à 22. carats est celuy où il y a deux parts d'argent ou d'autre metail sur 22. parts de fin or.
 
Les Orfevres par l'Ordonnance ne peuvent travailler que d'or fin à 23. carats & trois quarts, sans remede & sans soudure ; & en cas de soudure, à un quart de carat de remede ; & en ouvrage creux chargé de filets & de rapports, à demi-carat de remede : mais si on leur delivre l'or, ils pourront travailler à tous titres, pourveu qu'ils en tiennent registre.
 
Le carat de fin, est un vingt-quatriéme degré de bonté de quelque portion d'or que ce soit ; & un carat de prix, est une vingt-quatriéme partie de la valeur d'un marc fin : comme si le marc d'or vaut 384. livres, le carat de prix vaudra 16. livres. On a aussi appellé le carat de poids, un poids de la vingt-quatriéme partie du marc, qui est de 192. grains. Il a servi autrefois dans la fabrication des monnoyes. Le mot de carat, selon Menage aprés Alcat, vient du Grec keration, qui étoit une espece petit poids. Mais Savot le derive avec plus d'apparence de charatzion, qui signifioit un denier de tribut, ou une espece de monnoye qu'on battoit à cette fin, disant qu'il est vraisemblable que comme la division du fin de l'argent a esté faite par une espece de monnoye qu'on appelloit denier ; aussi le titre de l'or a esté marqué par une monnoye d'or qu'on appelloit en ce temps-là carat. Meursius & Bulenger le prennent aussi pour une espece de monnoye. D'autres le derivent simplement du Latin caracter.
 
CARAT, est aussi le poids dont on use pour peser les diamants, qui est de quatre grains. Le diamant du Grand Mogol pese 279. carats. Ces grains sont un peu moins pesants que ceux du marc. Ce mot en ce sens est venu du Grec keration, qui signifie un fruit que les Latine nomment siliqua, & les François carouge ou caroube. Il est contenu en des gousses courbes de la longueur d'un doit. Chaque grain de ce legume peut peser quatre grains, soit de bled ou d'orge ; d'où il est arrivé que le nom de siliqua a toûjours esté pris pour un poids de quatre grains, comme prouvent Poulain en son Glossaire, & Depois Medecin en son Traitté des Medailles. Galien appelle l'arbre qui porte ce fruit Keratonia. Saladin dans son livre de ponderibus, au rapport de Du Cange, dit que ce poids a esté appellé chira ou chirast.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est sot à 24. carats, pour dire, qu'il est parvenu au plus haut point de sottise.