contre-jour

 

définitions

contre-jour ​​​ ou contrejour ​​​ nom masculin

Éclairage d'un objet qui vient du côté opposé à celui d'où l'on regarde. Des contre-jours, des contrejours. —  À contre-jour locution adverbiale : dans ce type d'éclairage.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ma foi non, je ne l'avais pas remarquée, dans mon trouble ; tournée à contre-jour, vêtue de sombre, dans la pose négligée de quelqu'un qui s'efface.Pierre Loti (1850-1923)
J'étais à contre-jour, heureusement, car je rougis jusqu'aux oreilles !...René Boylesve (1867-1926)
Le panneau, que je reconnus aussitôt, était appendu au mur, à contre-jour.Paul Bourget (1852-1935)
Emma se leva, se déplaça, pour se poser à contre-jour.René Boylesve (1867-1926)
Pendant les quelques minutes que dura cette négociation, il eut soin de se tenir à contre-jour.Pierre Sales (1854-1914)
Ils se placent à contre-jour, en face du soleil.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Je suis à contre-jour et elle doit me voir en ombre sur un fond de soleil.Pierre Loti (1850-1923)
Il la fit entrer dans un petit salon, se plaça à contre-jour et lui demanda s'il devait compter sur elle.Jean de la Brète (1858-1945)
Il la dévorait des yeux, maintenant, assis en face d'elle sur une chaise, à contre-jour.René Bazin (1853-1932)
Elle était là, près de la fenêtre, à contre-jour, immobile, les bras pendants.Octave Mirbeau (1848-1917)
A la corne du bois, soudain une forme de femme surgit à contre-jour.Henri Barbusse (1873-1935)
Un arbre vu à contre-jour est si furieusement sombre, qu'on ne distingue rien de son modelé et qu'il paraît une plaque de tôle, plate et enfumée.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Et il comprit si bien, qu'il baissa les yeux, et s'assit à contre-jour, sur le bras du fauteuil.René Bazin (1853-1932)
Il y a deux femmes en noir, au coin de la cheminée, dont on voit vaguement les traits à contre-jour.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Les embus reparaissant à contre-jour faisaient grimacer la bouche, loucher les yeux, et un peu de moisissure aux pommettes ajoutait à l'illusion des favoris.Gustave Flaubert (1821-1880)
La jeune femme, debout à contre-jour, ne trouvait pas une parole de son côté.René Bazin (1853-1932)
Il l'avait assise dans un fauteuil, lui à contre-jour, de manière à bien la voir.Marcel Proust (1871-1922)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONTREJOUR » s. m.

Jour ou lumiere opposée à quelque chose, qui la fait paroistre desavantageusement. Il ne faut qu'un contrejour pour oster toute la beauté d'un tableau. Le lustre de cette estoffe ne paroît pas à contrejour. Les femmes se placent toûjours à contrejour, elles ne veulent pas que le grand jour leur donne sur le visage.
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020