crispé

définitions

crispé ​​​ , crispée adjectif

Qui est contracté. Poings crispés. Visage crispé. —  Sourire crispé, tendu. —  Elle est un peu crispée.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Son pied, qu'elle avançait sur un coussin, s'est crispé dans le petit soulier verni, puis s'est retiré.Paul Bourget (1852-1935)
Le pâle visage crispé se détendit ; peu à peu, l'enfant cessa de se plaindre et s'endormit.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Elle a déjà vu autre part cette tête bouclée, ce grand front et ces lèvres roses, elle a même vu ce poing crispé.Georges Eekhoud (1854-1927)
Leur front crispé se détendait ; dans leurs yeux s'allumait une flamme juvénile, lorsqu'il m'arrivait de leur fixer la date approximative où tout permettait de croire qu'ils seraient prêts enfin.Fernand Kolney (1868-1930)
Un autre, qui n'aime pas ces manières-là, rêche, crispé, et qui déclare que le salut militaire a été institué afin de laisser à l'homme toute la hauteur de sa taille.Georges Darien (1862-1921)
Son doigt crispé montrait la devise latine, que les lueurs du matin, glissant par l'ouverture de la porte entre-bâillée, éclairaient vaguement.Paul Féval (1816-1887)
Et il tendait son poing crispé vers quelqu'un qui devait se trouver dans la maison, derrière les volets d'une fenêtre.Georges Darien (1862-1921)
Son doigt crispé par lagonie appuya sur la gâchette, le coup partit, mais au hasard, sans que la balle atteignît personne.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il sortait de chez la jeune reine ; ses lèvres blêmes, son front crispé m'ont fait peur.Octave Féré (1815-1875)
Il nageait, crispé sur ses rames, au milieu des ajoncs, sans s'attendrir aux appels d'enfants plaintifs que larmoyaient les caïmans à ses côtés.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Son rude et sombre visage s'était crispé davantage en prononçant ce nous, qui enveloppait une menace redoutable.Paul Bourget (1852-1935)
Ils pâlirent extraordinairement, et leurs mains s'ouvrirent, se séparèrent ; leur visage enivré s'éteignit, crispé d'un mouvement convulsif ; un silence extrême annonça de quelle horreur ils étaient saisis.Élémir Bourges (1852-1925)
La dorure avec le poil sécrété et arraché rend la foule très pénible, parce que cette sorte de poil reste long-temps crispé.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Un autre, en face d'un miroir, voit s'y réfléchir des objets qui sans doute passent derrière lui, si effrayants, que de son pied crispé il frappe au mur, recule.Jules Michelet (1798-1874)
Il disait cela, et de son poing crispé il menaçait le drapeau arboré au haut du clocher, un drapeau blanc qui cliquetait à la brise.Émile Gaboriau (1832-1873)
Pendant quelques minutes, il ne vit plus que son poing convulsif crispé sur un livre.Victor Hugo (1802-1885)
Ce rire ne vient pas de la joie rencontrée, de l'espoir réalisé, et il garde l'amère grimace de la révolte, le pli dur et crispé du sarcasme.Octave Mirbeau (1848-1917)
Au moment où j'entrai, mon oncle était si crispé par le froid, si ramassé sur lui-même dans son fauteuil derrière la chandelle, que je ne l'aperçus qu'en touchant la table.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
A gauche de la fenêtre, une autre lame de grès rouge, grand bas-relief représentant un poing crispé sur un billot et à demi entaillé par une hache.Victor Hugo (1802-1885)
Mais la vue de l'enfant lui donna du courage : un petit être crispé qui geignait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 6 : la langue française, modèle d'intégration ?

Qu’est-ce qui lie la langue française à la citoyenneté ? 

Laélia Véron 02/06/2021