extrême-onction

 

définitions

extrême-onction ​​​ nom féminin

Religion catholique Sacrement de l'Église destiné aux fidèles en péril de mort (syn. moderne sacrement des malades). Des extrêmes-onctions.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le 25, l'état du roi s'étant aggravé, il reçut les sacrements, communia et fut administré de l'extrême-onction.Jules Michelet (1798-1874)
Ensuite il reçut le saint viatique et l'extrême-onction avec des sentiments si tendres, qu'il en versait des larmes.Charles Péguy (1873-1914)
Une heure avant sa fin, elle se confessa, avec une joie sereine, et reçut l'extrême-onction.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Je reçus l'extrême-onction le 29 août au soir ; et, dans la pensée de chacun, tout devait être fini le lendemain matin.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Quand on lui annonça qu'elle allait recevoir l'extrême-onction, elle demanda son mari avec beaucoup d'instance et elle déclara qu'elle se ferait porter chez lui s'il ne voulait point venir.Gaston Maugras (1850-1927)
L'extrême-onction étant réservée aux malades, et les condamnés n'étant point malades, mais destinés à périr par accident, ne peuvent recevoir l'extrême-onction, qui est le sacrement de l'agonie.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Aussi se refusait-elle obstinément à recevoir l'extrême-onction, disant que, deux fois déjà, l'extrême-onction l'avait guérie.Émile Zola (1840-1902)
Il n'a pu recevoir que l'extrême-onction, et la cérémonie était à peine achevée qu'il a rendu son dernier soupir.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
J'avais un prêtre tout prêt, ne sachant que trop bien combien cette horrible maladie est trompeuse, et il a reçu l'absolution et l'extrême-onction à l'édification générale !Ernest Daudet (1837-1921)
Il annonçait qu'il apporterait la communion et l'extrême-onction, pour parer aux éventualités.Émile Zola (1840-1902)
Folle, comme elle était déjà, on devine l'atroce cauchemar qu'eût ajouté à son délire l'appareil du clergé, des cierges de l'extrême-onction.Jules Michelet (1798-1874)
Après avoir reçu l'extrême-onction vers dix heures du matin, sans connoissance ni mouvement, il a eu quelques instants lucides.Gaston Maugras (1850-1927)
Nous nous mîmes à genoux, et la malade reçut à la fois la communion et l'extrême-onction.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Elle tomba tout à coup dans une si profonde léthargie que, quoique très promptement secourue, aucuns remèdes ne l'en purent tirer, ce qui obligea de lui faire administrer l'extrême-onction.Victor Cousin (1792-1867)
Les médecins lui dirent qu'ils alloient faire un remède ; mais elle répondit qu'elle vouloit l'extrême-onction avant que de rien prendre.Madame de La Fayette (1634-1693)
Maurice reçut une dernière fois l'absolution et la sainte communion ; il demanda instamment l'extrême-onction, qui lui fut administrée.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Les prêtres écoutent la confession, donnent l'absolution et le viatique, c'est-à-dire les derniers sacrements, moins l'extrême-onction.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais le train allait partir, les employés fermaient déjà les portières, il fallait expédier l'extrême-onction en grande hâte, si l'on ne voulait pas occasionner un trop long retard.Émile Zola (1840-1902)
Une petite table approchée de la couche de l'agonisante portait, sur une serviette, deux bougies allumées, car on attendait le prêtre qui devait donner l'extrême-onction et la communion dernière.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dans les premiers jours de février 1842, la prisonnière reçut l'extrême-onction, et vint frapper de sa main amaigrie à la porte du tombeau.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EXTREME-ONCTION » s. f.

est un Sacrement de l'Eglise, le sixiéme en ordre, qu'on donne aux agonisans avec des huiles sacrées, & en faisant pour eux plusieurs prieres. L'usage en est tres-ancien dans l'Eglise. Il en est fait mention dans la vie de St. Oyan écrite par un Auteur du VI. Siecle, comme il est rapporté par le Pere d'Acheri dans la vie des Saints de l'Ordre de St. Benoist.
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020