flamand

 

définitions

flamand ​​​ , flamande ​​​ adjectif et nom

adjectif De la Flandre. —  L'école flamande : école de peinture du xve s. —  nom Les Flamands.
nom masculin Ensemble des parlers néerlandais de Belgique. ➙ flamingant.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était poète, et il faisait de ce coin de terre flamand une peinture dont je désespère absolument de retrouver le charme vague.Paul Féval (1816-1887)
Dès le premier septembre, je me trouverai à la tête de la fondation qui gère l'attribution de moyens financiers visant à améliorer la qualité du cinéma flamand.Europarl
Le paysan flamand est un peu l'homme de la nature ; il n'a pas précisément une femme, il a une femelle.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le gouvernement flamand tout entier, qui a la compétence de la culture, en était aussi partisan.Europarl
Je crois que nous devons aussi tenir compte du diction flamand «économiser un franc et en prodiguer mille».Europarl
Ma nourrice, m'ayant chanté, pour m'endormir, je ne sais quel noël flamand, fut chassée, comme capable de m'insinuer avec le lait de fausses idées, du cléricalisme.André Beaunier (1869-1925)
De charmantes maisons dans le goût espagnol gothique et flamand, ciselées et travaillées comme des bagues, occupent le fond de la place.Théophile Gautier (1811-1872)
Je suis parvenue au commissariat, où il y avait un officier qui parlait certes flamand, mais une variante n’ayant rien de commun avec le néerlandais.Europarl
Il y a d'abord les affiches officielles, rédigées premièrement en allemand, français et flamand, mais depuis octobre 1914 en allemand, flamand et français.Jean Massart (1865-1925)
Cet art franco-flamand qui, au quatorzième siècle, fut la fleur du luxe et de la grâce, ne leur est pas seulement un renseignement, il les émeut.Maurice Barrès (1862-1923)
Un authentique peintre flamand aurait fait sonner comme une fanfare et les cuivres et les aciers et les étoffes.Émile Verhaeren (1855-1916)
Il se retourna, me cria, en flamand, d'une voix rêche à laquelle la raucité prêtait l'âcre saveur des pommes vertes, une gravelure de forçat, et me tira narquoisement sa casquette.Georges Eekhoud (1854-1927)
Dans les contes toscan, tsigane, roumain, russe, flamand, le méchant frère (ou compagnon) ne consent à donner du pain au héros qu'en échange des yeux de celui-ci.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Sous un ciel dont se fût volontiers inspiré un vieux peintre flamand, gaiement ils voguent sur l'algue marine.Aimery de Comminges (1862-1925)
Elle me décore ainsi d'une partie de la défroque du milord-duc mystérieux pour augmenter encore l'erreur de cet ours flamand ; tout mon regret est de ne pas connaître mon nom.Eugène Sue (1804-1857)
Or, grâce à la courtoisie du parquet flamand, le jour précis de l'exécution fut connu bien à l'avance : on en finirait vers les sept heures du matin.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Dans le plus humble habit, en deuil, sur la tête le petit bonnet flamand, elle se jeta dans la foule...Jules Michelet (1798-1874)
La distinction resta profonde, les mœurs différentes, la barrière des langues immuable ; la langue française et wallonne ne gagna pas un pouce de terrain sur le flamand.Jules Michelet (1798-1874)
Conduit au théâtre flamand, il se passionna pour la langue néerlandaise, la seule langue des petites gens.Georges Eekhoud (1854-1927)
Lisons ensemble quelques scènes de ce tableau aussi homérique par la forme qu'il est flamand ou allemand par le fond.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020