fleuriste

 

définitions

fleuriste ​​​ nom

vieux Amateur de fleurs.
Personne qui fait le commerce des fleurs.
 

synonymes

fleuriste nom

horticulteur

marchand de fleurs, bouquetière

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était un garçon fleuriste qui venait de voir payer tous ces bouquets huit ou dix louis, et dame !Émile Gaboriau (1832-1873)
Tu es un rude fleuriste, à en croire la chanson !Eugène Demolder (1862-1919)
Elle tremblait que les cuisiniers ne vinssent pas, que le fleuriste manquât de parole et que les invités ne fussent point placés à table selon la stricte étiquette.Octave Mirbeau (1848-1917)
Notre grand dyspeptique avait aimé notre grand fleuriste.Gustave Kahn (1859-1936)
Un jardin divisé en planches régulières, et loué évidemment à un maraîcher fleuriste, enveloppe l'édifice et la petite cure en bois.René Bazin (1853-1932)
Il disposa dans les vases du salon quelques chrysanthèmes fauves et pourpres qu'il avait secrètement achetés, le matin, à une fleuriste ambulante.Fernand Vandérem (1864-1939)
Les masses de fleurs, étagées avec une science de fleuriste ou disposées en bouquets, produisaient des effets doux à l'âme.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le fleuriste a un jardin dans un faubourg : il y court au lever du soleil, et il en revient à son coucher.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Quelqu'un conte qu'hier, il est entré chez une fleuriste du boulevard, et qu'un bouquet qu'il trouvait joli, on lui a fait tout bonnement cinq cents francs.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ce fleuriste est vraiment digne de porter les reliques !Eugène Demolder (1862-1919)
Elle prit à peine le temps de souper et courut chez la jeune fleuriste.George Sand (1804-1876)
Les battants de la porte roulèrent : c'était un marchand fleuriste qui, le bras chargés de plusieurs pots de tulipes, s'excusa d'interrompre la lecture d'un aussi savant personnage.Aloysius Bertrand (1807-1841)
Elle avait cessé le métier de fleuriste et vivait de ses économies, six cents francs de rentes amassés sou à sou.Émile Zola (1840-1902)
C'est ainsi que prit naissance l'art, la science, ou l'industrie du fleuriste, comme vous voudrez l'appeler.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Sur la route qu'il fallait parcourir pour arriver à cette chambre, le désespéré fleuriste n'entendit rien que l'aboiement d'un chien, ne vit rien que le visage d'une jeune fille.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elles allaient (pouvaient-elles dire) choisir des fleurs rares chez un célèbre jardinier fleuriste renommé par la beauté de ses serres chaudes.Eugène Sue (1804-1857)
Quand il reparut sur le boulevard, à cinq heures précises, la jeune fleuriste l'accueillit comme un ami qui revient après un long voyage.Paul Lacroix (1806-1884)
J'étais orpheline, ouvrière fleuriste ; j'avais eu bien de la peine... bien de la misère... mais j'étais restée honnête.Eugène Sue (1804-1857)
Elle a son bureau de poste, de télégraphe et de téléphone, son marchand de tabac, sa fleuriste et son libraire.Michel Corday (1869-1937)
Ses regards, après avoir flotté un instant, s'arrêtèrent sur la fleuriste et il lui tendit la main.Émile Souvestre (1806-1854)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FLEURISTE » s. m. & f.

C'est une personne qui est curieuse en fleurs rares, ou celle qui en fait trafic. Ce Fleuriste a un beau carreau de tulippes.
Drôles d'expressions Être bien, mal luné Être bien, mal luné

Être bien, mal luné : être de bonne, de mauvaise humeur. 

Alain Rey 23/04/2020