glaçon

définitions

glaçon ​​​ nom masculin

Morceau de glace. Fleuve qui charrie des glaçons.
Petit cube de glace artificielle.
au figuré et familier Personne froide et indifférente.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le jour où elle me l'avoua je sentis un glaçon aigu me traverser le cœur.Hector Berlioz (1803-1869)
Le vent portait alors vers ces îles, et il pouvait rapidement déplacer le glaçon, si on lui donnait prise.Jules Verne (1828-1905)
Pour être au faîte, ils n'avaient plus qu'à escalader un énorme glaçon dressé perpendiculairement sur le flanc.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Un glaçon irrégulier, en forme de triangle, mesurant cent pieds à sa base, cent cinquante pieds à peine sur son plus grand côté !Jules Verne (1828-1905)
Ménage-la, et ne la fais pas souffrir ; le cœur d'une femme est une chose si délicate, quand ce n'est pas un glaçon ou une pierre.Albert le Roy (1856-1905)
Gracieux suivit un instant le bruit de son vol ; puis le silence se fit, tandis que le glaçon continuait sa course furieuse au travers de la nuit.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Afin de ne pas perdre de temps, cinq trous de mine furent forés et chargés sur le premier glaçon, pendant que la scie en découpait un second d'égales dimensions.Louis Boussenard (1847-1910)
Heureusement, deux sauvages descendirent la côte et vinrent lui prêter leur assistance, en se jetant à la mer et en remorquant le glaçon jusqu'au rivage.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
En ce moment, ce glaçon s'élevait encore en moyenne de cinq à six pieds au-dessus du niveau de la mer.Jules Verne (1828-1905)
Les arêtes du glaçon se revivifiaient comme si elles étaient soumises à un froid excessif.Jules Verne (1828-1905)
Ce glaçon – et cela explique qu'il eût résisté jusqu'alors – formait la portion la plus épaisse de l'ancienne île.Jules Verne (1828-1905)
Tout lourd qu'on le croirait, il monte adroitement sur un glaçon et se fait voiturer.Jules Michelet (1798-1874)
Forcé d'abandonner le vaisseau qui avait été écrasé par les glaces, il resta pendant 237 jours sur un glaçon qui le portait à la dérive vers le sud.Émile Bouant (1847-1926)
Le glaçon où je campais fut réduit en morceaux, j'eus à peine le temps de m'élancer dans mon koné...Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Le peu d'épaisseur du glaçon, suivant lui, devait provoquer avant peu des failles à sa surface, puis des ruptures impossibles à prévoir, et par conséquent impossibles à empêcher.Jules Verne (1828-1905)
Après quoi, il monta sur le faîte, calfeutra le trou avec un glaçon et le recouvrit aussi de neige amassée par le vent.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
On avait suspendu une ficelle au ciel du lit ; au bout de cette ficelle, un filet dans lequel un glaçon fondait.Jules Vallès (1832-1885)
Deux fois le canot pirouetta sur lui-même ; puis un glaçon le souleva, le jeta de côté, et, subitement, il se fondit dans le chaos...Raymond Auzias-Turenne (1861-1940)
Seulement, on entendait la lame qui rongeait peu à peu le glaçon, et de petits éboulements se faisaient, dont le bruit sec marquait sa dégradation.Jules Verne (1828-1905)
Elle a dit depuis qu'elle trouva les lèvres de ce bonhomme le jour de ses noces aussi froides qu'un glaçon.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GLAÇON » s. m.

Morceau de glace. Les glaçons de la riviere. les glaçons qui pendent au haut des goutieres & des toits. il est devenu froid comme un glaçon.