grelottant

 

définitions

grelottant ​​​ , grelottante ​​​ ou grelotant ​​​ , grelotante ​​​ adjectif

Qui grelotte. Elle est toute grelottante.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nastasie descendit les marches en grelottant, et alla ouvrir la serrure et les verrous, l'un après l'autre.Gustave Flaubert (1821-1880)
Et les types défilent, identiques moralement, laids physiquement, grelottant d'hypocrisie et de servilité ; de l'or, sur tout ça, récompensant des années de service dérisoire, des besognes souvent inavouables.Georges Darien (1862-1921)
Le vendredi de la précédente semaine, il y avait par conséquent neuf jours, un fiacre était venu le déposer à sa porte, grelottant déjà la fièvre.Fernand Kolney (1868-1930)
Une autre, empotée, avait amené ses deux mioches, qu'elle traînait à droite et à gauche, grelottant et pleurant.Émile Zola (1840-1902)
Les quelques minutes qui s'écoulèrent ensuite semblèrent avoir la durée d'une heure ; mais enfin un homme amena en grelottant les chevaux, et ne tarda pas à repartir.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
L'aigle, le corbeau, l'immortel pélican, le canard sauvage, la grue voyageuse, éveillés, grelottant de froid, me verront passer à la lueur des éclairs, spectre horrible et content.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Un mouvement se fit au banc hideux des pétroleuses, et quelque chose d'informe et de grelottant vint s'appuyer contre la barre.Alphonse Daudet (1840-1897)
Le vieux pousse des cris épouvantables et s'égare dans la foule que domine son panache grelottant au-dessus des têtes serrées.Alphonse Daudet (1840-1897)
Les poëtes ne marchandent pas leurs expressions d'amour et d'enthousiasme ; grelottant de froid, souvent ils chantent les feux du soleil, et mourant de faim ils décrivent les banquets somptueux.Jean-Baptiste Capefigue (1801-1872)
Il ne restait dans la vaste cuisine du château que deux ou trois domestiques tout grelottant de froid.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Enfin, moitié riant, moitié grelottant, s'enfuirent, dans l'ombre et la brume, tous les courtisans de la royauté et tous les conviés de la noce.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Bientôt le méridional, vaincu lui-même, s'enveloppa la tête dans son manteau, cacha ses pieds sous les coussins de la banquette, et s'assoupit en grelottant.Émile Souvestre (1806-1854)
Et grelottant, et en chemise, elle s'élança vers un petit meuble et y prit la lettre...Honoré de Balzac (1799-1850)
Il faut, par un soir humide, quand votre enfant revient grelottant et ne peut reprendre chaleur avant le coucher, il faut un moment de feu clair.Jules Michelet (1798-1874)
Ils attiraient du fond de la campagne des misérables grelottant de fièvre, qui se dépouillaient de leurs habits en échange de peu de monnaie.Paul Adam (1862-1920)
Il suait de peur ; ses dents claquaient ; il se releva, grelottant, ne pouvant plus tenir dans ses draps.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il marchait d'un pas allongé, grelottant sous le coton aminci de sa veste et de son pantalon de velours.Émile Zola (1840-1902)
Grelottant, il relevait le col de son pardessus, faisait un pas, s'arrêtait pour s'orienter dans la nuit noire, et se mettait en route.Maurice Level (1875-1926)
Il fut fort étonné de me retrouver si haut, et, tout en grelottant, me fit assez d'amitiés, sans me parler toutefois de ma désobéissance et m'exprimer ni approbation ni blâme.George Sand (1804-1876)
Il arriva en chemise, grelottant, montrant la nudité de son misérable petit corps, que rongeait la scrofule.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Reprise Reprise

En français, le préfixe re-, ré-, r- est issu du latin re-, red- qui marque un retour à un état antérieur, une répétition ou un mouvement en sens contraire qui déconstruit tout ce qui a été établi.

Aurore Vincenti 11/05/2020