marc

définitions

marc ​​​ nom masculin

Histoire Poids de huit onces (244,5 g). Marc d'argent.

marc ​​​ nom masculin

Résidu des fruits que l'on a pressés. Marc de raisin.
Eau-de-vie de marc de raisin distillé. Du marc de bourgogne. Marc égrappé.
Résidu (d'une substance que l'on a fait infuser, bouillir). Lire dans le marc de café (pour prédire l'avenir).

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Marc l'écouta sans mot dire et se réjouissait en son cœur, car il aimait encore la reine.Joseph Bédier (1864-1938)
Marc demeura encore quelques minutes à la même place : puis, rasant les maisons, il frappa à la porte qui venait de se refermer, monta au premier étage et sonna.Émile Souvestre (1806-1854)
Marc lui fit le récit, aussi atténué, aussi discret que possible, de son aventure dans le parc.Marcel Boulenger (1873-1932)
Marc respecta cette douleur qu'il semblait partager, et laissa passer quelques instants avant de reprendre la parole.Émile Souvestre (1806-1854)
Marc recula en plongeant les deux mains dans les poches de sa longue veste, et alla s'appuyer le dos à la muraille.Émile Souvestre (1806-1854)
Mais est-ce bien sur ceux qui ne paient point le marc d'argent qu'elles doivent tomber, ou sur ceux qui paient beaucoup au delà ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Marc portait le pantalon et l'habit bleu barbeau, exclusivement réservés, par l'usage, aux fonctions qu'il remplissait.Émile Souvestre (1806-1854)
Marc allait la suivre, lorsque la chaise de poste, remise en état, parut précédée du postillon qui conduisait les chevaux au petit pas.Émile Souvestre (1806-1854)
Marc qui écoutait les bras croisés et la tête penchée se redressa à ce mot.Émile Souvestre (1806-1854)
À son avènement, le marc d'argent valait cinq livres cinq sous, à la fin de l'année onze livres.Jules Michelet (1798-1874)
Marc lui raconta alors par quel concours de circonstances son mari, à qui ces lettres étaient adressées, ne les avait point lues, et comment elles se trouvaient entre ses mains.Émile Souvestre (1806-1854)
Marc avait déjà reçu un coup d'estoc dans la cuisse et plusieurs autres dans son manteau qui lui servait de bouclier.Joseph Marmette (1844-1895)
Marc reprit machinalement son chapeau et son coffret de cuir, lui jeta un dernier regard, puis disparut.Émile Souvestre (1806-1854)
A part deux cochers qui buvaient au comptoir un verre de marc, la boutique était déserte.Oscar Méténier (1859-1913)
Table pour convertir les onces, gros & grains en fractions décimales de livre, poids de marc.Antoine Lavoisier (1743-1794)
On me l'a lu dans la main... dans les cartes, dans le marc de café !...René Boylesve (1867-1926)
L'usine, donne de 20 à 30,000 marcs d'argent par mois (le marc équivaut à 230 grammes).Ernest Michel (1837-1896)
Marc ouvrit en grand la porte qui donnait sur la rue et fit un pas au dehors.Émile Souvestre (1806-1854)
Mais quel est donc, après tout, ce rare mérite, de payer un marc d'argent ou telle autre imposition à laquelle vous attachez de si hautes prérogatives ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Déjà l'assemblée législative avait aboli le marc d'argent, et attribué à tous les citoyens en âge de majorité la capacité électorale.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARC » subst. masc.

Espece de poids qui sert à peser les choses precieuses, ou qui sont en petit volume. Il est fait de cuivre, & est subdivisé en plusieurs petits poids qui s'enchassent l'un dans l'autre, & qui vont toûjours en diminuant de la moitié. Le poids de marc de Paris vaut 8. onces ou une demi livre de 16. onces, ou 192. deniers, ou 4608. grains. On divise le marc en 8. onces, l'once en 8. gros ou en 20. estelins, l'estelin en deux mailles, & la maille en deux felins, qui sont expliquez à leur ordre. Les 8. onces font 64. gros, 192. deniers, 160. estelins, 320. mailles, 640. felins, & 4608. grains. On vend l'or & l'argent au marc, & à l'once. Quand la monnoye est rognée, on ne l'expose qu'au marc. Ce mot vient du Latin marca, signifiant la même chose. Mais Gorge Agricola dit que c'est un nom Allemand. Il y a eu plusieurs sortes de marcs en France, & dans les pays estrangers qui sont amplement distinguez par du Cange.
 
Autrefois on contractoit en France au marc d'or & d'argent. On ne les recevoit point au compte, mais au poids de marc ; ce qu'ont fait aussi les Juifs ; & on le pratique encore à Tripoli, en Alexandries à Fez & à Maroc. Par un Edit de Charles VII. de l'an 1436. les Changeurs doivent donner le marc d'argent pour sept livres tournois.
 
En Pratique on dit qu'on sera payé au marc la livre, ou au sol la livre, quand on vient à contribution avec d'autres creanciers sur des effets mobiliaires, chacun à proportion de son deu.
 
MARC, estoit autrefois une monnoye d'argent qui avoit cours chez les Allemands, & qui se divisoit en 8. parties. Il en est parlé dans la Bulle d'Or de Charles IV.
 
MARC D'OR, est un droit qu'on leve sur tous les offices de France à chaque changement de Titulaire. Il a esté estably par Henry III. au lieu d'un droit qu'on prenoit pour la prestation de serment. On taxoit certains offices à un marc d'or en espece, & quelques autres à proportion ; ce qui a esté depuis evalué en argent. Il faut avoir une quittance du Tresorier du marc d'or attachée aux provisions. Du Cange dit qu'il est fait mention dans les Ordonnances de Louis XI. du marc d'or payé par les Officiers. Le Marc d'or en monnoye à 24. Carats a esté estimé suivant la derniere évaluation de la Cour des Monnoyes, à 423. livres 10. sol. 10. d. 20/22me. & le marc d'argent à 27. liv. 13. sol. 12/23me.
 
MARC, signifie aussi. Ce qui reste des fruits ou des herbes dont on a tiré le jus. Quand on a foulé la vendange dans la cuve, on porte le marc au pressoir. Aprés qu'on a pressuré les raisins, on se sert encore du marc. On met dans le marc ceux qui ont des fluxions ou des paralysies pour les échauffer. On repasse le vin vieux sur le marc, on en fait de la boite pour les valets. Menage derive ce mot du Latin amurca.
 
On appelle aussi un marc, la quantité qu'on met à chaque fois sous le pressoir de ce qui est à pressurer. On n'a fait cette aprés-disnée que deux marcs à un tel pressoir. On taille, on recouppe les bords du marc avec des cognées.
 
On dit la même chose des olives, des noix, des pommes, & de toutes autres choses dont on exprime le suc.
 
On dit proverbialement,
 
Estron de chien, & marc d'argent,
 
Seront tout un au jour du Jugement, Pour dire, qu'on ne fera point de cas des Richesses aprés la mort.