marmite

 

définitions

marmite ​​​ nom féminin

Récipient muni d'un couvercle et généralement d'anses, dans lequel on fait bouillir l'eau, cuire des aliments. ➙ cocotte, faitout. —  locution Faire bouillir la marmite, assurer la subsistance de sa famille. —  Aliment cuit et servi dans un bouillon.
Histoire Marmite de Papin (machine à vapeur primitive).
Géologie Marmite de géants : cuvette creusée par érosion tourbillonnaire.
 

synonymes

marmite nom féminin

faitout, caquelon

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quelque chose me dit que, dans la distribution que font les sorcières de leur marmite, c'est la bonne fortune qui vous tombera en partage...Michel Zévaco (1860-1918)
Une marmite de fer, une broche à rotir, & un grand couteau composoient tout le reste des meubles.Abbé Prévost (1697-1763)
L'eau bouillante de la marmite était répandue par terre, des casseroles, les pincettes, et des flambeaux jonchaient les dalles.Gustave Flaubert (1821-1880)
La meunière coiffa le brasier d'une large marmite, dont la flamme embrassa le fond noir comme une couronne d'or radiée.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Phasie, qui, depuis le matin, n'avait pas quitté des yeux la marmite où bouillait la soupe aux choux, en accepta une assiette.Émile Zola (1840-1902)
Quand la marmite eut bien bouilli, elle la tira du feu, découpa la viande par morceaux, puis la servit aux sauvages sur l'herbe de la prairie.Georges Dugas (1833-1928)
Dès que les parasites ont vu sa marmite renversée, ils ont disparu de chez lui ; tous ses amis l'ont abandonné ; un seul lui est resté fidèle : c'est son chien.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Cette sacrée marmite, ronde comme un ventre de chaudronnière grasse, avec son nez qui s'allongeait et se tortillait, lui soufflait un frisson dans les épaules, une peur mêlée d'un désir.Émile Zola (1840-1902)
Ayant presté l'oreille plus attentivement, elle ouït que l'un disoit apporte-moy cette marmite, l'autre donne-moy cette chaudiere, l'autre mets du bois dans ce feu.Charles Perrault (1628-1703)
Il s'approcha de la marmite à l'odeur désagréable et en remua le contenu, avec une expression de physionomie qui indiquait la plus vive anxiété.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Au bout de ce temps, on pressait les filaments et l'on buvait une cuillerée du jus bourbeux et salé, déposé au fond de la marmite.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
Cette marmite a est fabriquée en cuivre rouge de deux lignes d'épaisseur, d'un planage soigné, assez ductile pour ne pas laisser appréhender de rupture ou de déchirement, et bien étamé.Nicolas Appert (1749-1841)
Même cette guenon et ces singes qui font bouillir la marmite de la sorcière, avec leurs cris rauques et leur imagination détraquée, valent la peine que l'art les ranime.Hippolyte Taine (1828-1893)
Et vous ferez sagement de remettre demain, après-demain et tout le reste de la semaine, ce précieux os dans la marmite, qu'il ne manquera point de parfumer.Anatole France (1844-1924)
Nous avons une faim de loup, nos quenottes sont incisives, comment nous y prendrons-nous pour approvisionner la marmite ?Honoré de Balzac (1799-1850)
Alors il faut mettre dans la marmite un boulet de deux livres, et le roulis du vaisseau fait que les pois forment une espèce de purée.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Il en but donc, de ce qui n'avait pu tenir dans la burette et qui restait encore dans la marmite où il avait bouilli, plus d'une bonne demi- pinte.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
C'est pour cela que je vous en parle, et pour vous demander si l'industrie et le besoin auraient pu raccommoder votre marmite !Adrien Bourgogne (1785-1867)
Il est tout simple qu'un poêle soit le symbole d'une époque dont une marmite contient la puissance.Victor Hugo (1802-1885)
Ceux-ci ne se firent pas attendre, et ma femme, ôtant du feu une marmite de terre, l'apporta près de nous.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARMITE » subst. fem.

Pot vaisseau où on fait bouillir, la viande, où on fait le potage. Une marmite de fer, de cuivre, d'argent.
 
On dit figurement que la marmite est bonne en une telle maison, c'est-à-dire, qu'on y fait bonne chere. La marmite est renversée, c'est à dire, on n'y va plus disner. On appelle les escorinfleurs, des escumeurs de marmite. Les marmites d'argent doivent estre marquéés aux corps, couvercles, anses & griffes.
 
On dit proverbialement, qu'un homme fait bouillir la marmite d'une maison, quand il fournit à la despense, à l'entretien de sa cuisine. On dit aussi en parlant d'un goulu gros, qu'il avaleroit la marmitte des Cordeliers. On dit qu'un homme a le nez fait en pied de marmitte, quand il a un nez dont le bord avance & est retroussé.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020