marronnier

 

définitions

marronnier ​​​ nom masculin

Châtaignier cultivé.
Grand arbre d'ornement à fleurs blanches ou roses disposées en pyramides.
Journalisme Sujet rebattu qui reparaît régulièrement.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sous le grand marronnier blanc, tout en fleur, il y avait un tas de sable pour jouer, et on savait qu'on pourrait boire du lait frais à plein bol.René Boylesve (1867-1926)
Combien de temps restai-je là à considérer ce marronnier ?Gaston Leroux (1868-1927)
J'allai m'appuyer à une croisée qui donnait sur une petite cour habitée par un grand marronnier.Gaston Leroux (1868-1927)
On s'embrassa sous le marronnier de la cour.René Boylesve (1867-1926)
Clément glissa son bras valide sous les épaules du corps souple et léger, et le traîna à l'abri du marronnier, dans l'ombre.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ce qui avait besoin de bouger, quelque feuillage de marronnier, bougeait.Marcel Proust (1871-1922)
Il le ramassait de ses deux mains, l'élevait en pyramide, puis plantait au sommet une feuille de marronnier.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ce dernier soir, sur la terrasse du notaire, un marronnier et un orme, trois ou quatre fois séculaires, balançaient leurs feuilles et leurs fines branches dans l'air tiède.René Boylesve (1867-1926)
En face, la terrasse bordait la cour et les bâtiments, et au milieu de la cour était un grand vieux marronnier, où la poulaille se juchait.Eugène Le Roy (1836-1907)
Je serai très bien sous le marronnier, à vous regarder faire.René Boylesve (1867-1926)
Un oiseau matinal commençait à chanter sur un marronnier voisin de la fenêtre.Octave Feuillet (1821-1890)
C'était un marronnier trapu, aux branches inclinées, qui versait son ombre sur une table tellement brisée, que les buveurs avaient dû renoncer à s'en servir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un tertre artificiel, que soutiennent quelques pierres sommairement façonnées, la surplombe et dessine un petit plateau circulaire au centre duquel s'élève un marronnier déjà vieux.Adolphe Retté (1863-1930)
Elle finit par rencontrer le tronc d'un vieux marronnier, devant lequel elle tira sérieusement une demi-douzaine de grandes révérences.Émile Zola (1840-1902)
Le marronnier était fidèle a sa poétique renommée ; ses branches répandaient les premiers parfums de l'année.Alfred de Musset (1810-1857)
A ce moment, un rossignol, caché dans un marronnier voisin, commença sa longue et mélancolique chanson, brodée de temps en temps de notes éclatantes comme des fusées.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le gros marronnier d'en face est vide ; les agents de police ont disparu.Marie Quinton (1854-1933)
Ils se rencontrèrent sous un marronnier à ronde feuillaison, dense, encore tout humide de la nuit.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
On m'avait ordonné de rester à jouer dans la cour, sous le marronnier, le temps que durerait la consultation.René Boylesve (1867-1926)
Je m'assis au pied du marronnier et je me mis à rêver en contemplant l'eau paisible de la mare.Adolphe Retté (1863-1930)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MARRONIER » subst. masc.

Arbre qui porte les marrons. On fait maintenant les allées des beaux Jardins de marronniers d'Inde, parce qu'ils ont la feuille large, & qu'ils font un fort bel ombrage, & qui ont des fleurs blanches en bouquets.
 
MARRONIER, se dit aussi dans les Alpes, de ceux qui conduisent les Voyageurs sur des traisneaux, & qui les font descendre sur les neiges avec une grande impetuosité : ce qu'ils appellent ramasser. Ce mot est ancien dans la langue, comme prouve Menage, qui dit qu'il a esté fait du Grec maraon, qui se trouve en cette signification dans Eustathius. Borel dit que marron signifioit en vieux François le coupeau d'une montagne : ce qui a donné le nom aux grosses chastaignes, parce que c'est le lieu où elles croissent. On appelle aussi à Lyon les porteurs de chaises, Marrons. Quelques-uns croyent que ces Marrons des Alpes estoient des restes de Sarrasins chassez d'Afrique qui s'estoient là refugiez.
Le mot du jour Démerdentiel Démerdentiel

« — Chez vous la rentrée ça sera en distanciel ou en présentiel ?  — Plutôt en démerdentiel... » (@1HommeAzerty, twitter, 19 août)

Laélia Véron 14/10/2020