Email catcher

marronnier

Définition

Définition de marronnier ​​​ nom masculin

Châtaignier cultivé.
Grand arbre d'ornement à fleurs blanches ou roses disposées en pyramides.
Journalisme Sujet rebattu qui reparaît régulièrement.

Exemples

Phrases avec le mot marronnier

Le marquis m'entraîna dans l'avenue, dont le sable fin étincelait aux rayons de la lune, entre les ombres épaisses des grands marronniers.Octave Feuillet (1821-1890)
Le sujet est un marronnier de la vie politique américaine : depuis les années 60, ce plafond a été relevé ou suspendu 80 fois.Ouest-France, 20/09/2021
Il eut beau ouvrir les yeux, il ne vit que la petite nappe d'eau sous les branches agitées des marronniers.Arsène Houssaye (1815-1896)
Les marronniers de l'avenue haussaient leurs branches jusqu'à l'atelier et du matin au soir le soleil entrait par les fenêtres ouvertes.Marguerite Audoux (1863-1937)
Ce soir-là – c'était un soir d'été – , nous étions sous les marronniers, au fond du jardin.Victor Hugo (1802-1885)
Cette ombre qui offre aux médias ses meilleurs marronniers et ses plus belles dérives, est le double médiatique des quartiers populaires.Mouvements, 2010, Danielle Follett (Cairn.info)
Plus loin, de hauts marronniers, avec les marrons tombés.Jules Vallès (1832-1885)
N'en déplaise à celles et ceux qui en parlent comme d'un marronnier.Revue du Mauss, 2009, Fabrice Flipo, Lionel Larqué (Cairn.info)
La lutte contre le réchauffement climatique, que chacun s'efforce de présenter comme une priorité mondiale serait-elle devenue, bien pis qu'un idéal inatteignable, un vulgaire marronnier ?Revue internationale et stratégique, 2013, Bastien Alex (Cairn.info)
Depuis le xixe siècle, les articles questionnant le sentiment amoureux semblent constituer un marronnier lycéen.Cahiers Sens public, 2018, Laurence Corroy (Cairn.info)
La fin d'année approchant, voici revenu le temps des séminaires sur le leadership, l'un des marronniers les plus lucratifs du marché de la formation.Capital, 25/10/2018, « Au boulot, être leader ne s'apprend pas »
Mon père avait creusé une tranchée à quelques mètres de la maison, cachée par deux marronniers.Ouest-France, 23/08/2018
L'année des marronniers, publiée chez le même éditeur en 2020, raconte les souvenirs d'un collégien pensionnaire dans les années soixante.Ouest-France, 18/12/2020
Les travaux consisteront en l'extension, avec éclairage public, du circuit de circulation, et du remplacement des marronniers.Ouest-France, 07/12/2018
La météo quotidienne joue le même rôle, elle est le marronnier quotidien de notre atmosphère collective.Medium, 2016, Philippe Guibert (Cairn.info)
Quant aux marronniers, majestueux, ils ont déjà leurs feuilles d'un vert tendre.Ouest-France, 17/04/2021
Comment faire la différence entre le châtaignier et le marronnier ?Géo, 11/12/2020, « Châtaigne et marron : comment faire la différence ? »
Pourtant, ces marronniers sont victimes du chancre bactérien, une maladie qui les fragilise et contre laquelle aucun traitement n'existe.Ouest-France, Rose-Marie DUGUEN, 03/10/2020
Les journalistes parlent de marronniers pour désigner certains lieux com-muns qui reviennent régulièrement au premier plan de l'actualité, comme la ?Éducation et Sociétés, 2004, Marie-claude Derouet-Besson (Cairn.info)
On en oublie presque de remarquer les majestueux marronniers qui bordent la pelouse.Ouest-France, 28/05/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de MARRONIER subst. masc.

Arbre qui porte les marrons. On fait maintenant les allées des beaux Jardins de marronniers d'Inde, parce qu'ils ont la feuille large, & qu'ils font un fort bel ombrage, & qui ont des fleurs blanches en bouquets.
 
MARRONIER, se dit aussi dans les Alpes, de ceux qui conduisent les Voyageurs sur des traisneaux, & qui les font descendre sur les neiges avec une grande impetuosité : ce qu'ils appellent ramasser. Ce mot est ancien dans la langue, comme prouve Menage, qui dit qu'il a esté fait du Grec maraon, qui se trouve en cette signification dans Eustathius. Borel dit que marron signifioit en vieux François le coupeau d'une montagne : ce qui a donné le nom aux grosses chastaignes, parce que c'est le lieu où elles croissent. On appelle aussi à Lyon les porteurs de chaises, Marrons. Quelques-uns croyent que ces Marrons des Alpes estoient des restes de Sarrasins chassez d'Afrique qui s'estoient là refugiez.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des phrases qui ont changé le monde... Top 10 des phrases qui ont changé le monde...

L‘histoire n’est pas seulement faite de grands événements. Elle est aussi faite de grands discours, de phrases qui ont marqué des générations et...

Candice Zolynski 12/03/2024
sondage de la semaine