mouron

définitions

mouron ​​​ nom masculin

Plante des régions tempérées, à fleurs rouges ou bleues. Mouron d'eau. —  Mouron blanc ou mouron des oiseaux (➙ stellaire).
locution, familier Se faire du mouron, du souci.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle économisa quatre francs en deux mois, fit l'emplette d'une petite hotte, et se mit marchande de mouron.Émile Zola (1840-1902)
Entre les dalles, du mouron et de l'herbe croissaient en abondance.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
La pauvre bonne veuve y posait pour eux du millet et du mouron en plusieurs endroits.Honoré de Balzac (1799-1850)
Tout à coup, elle se mit à chanter le mouron, gaîment ...André Beaunier (1869-1925)
De la pluie tombée dans la nuit une goutte restait sur un brin de mouron ; elle recueillit timidement cette goutte dans son bec, et me l'apporta toute fraîche.Alfred de Musset (1810-1857)
Dans la cage, un loriot sifflait et sautillait, picorait du mouron.Paul Adam (1862-1920)
Allez au jardin, mes enfants, rapportez-moi du mouron et du plantain ; le jardinier vous montrera où il y en a.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Elle courait et s'amusait à chanter le mouron, pour rien, sans regarder si des clients lui faisaient signe ; les rues étaient désertes.André Beaunier (1869-1925)
Les enfants coururent au potager et rapportèrent une telle quantité de mouron qu'on aurait pu y enterrer toute la cage.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Et elle recommença, de sa voix claire et gaie, la chanson du « mouron pour les petits oiseaux ».André Beaunier (1869-1925)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MOURON, ou Moron » subst. m.

Herbe qu'on dit estre dangereuse aux poules. En Latin anagallis, ou morsus gallinae. Quelques-uns l'appellent à cause de ce nom, morgeline. Il y a deux sortes de mouron, celuy qui produit la fleur bleuë est la femelle. Le masle pousse une fleur rouge. Ce sont de petites herbes fort branchuës qui rampent par terre, qui poussent des tiges quarrées & des feuilles petites & rondes, & ressemblent à celles de la parietaire. Matthiole met au rang des mourons l'herbe qu'on nomme morsus Diaboli, qui croist en des lieux non cultivez parmy les bois & buissons, & quelquefois dans les prez. Sa feuille est semblable au long plantin, qu'on appelle lanceolata, toutefois elle est plus lissée. Celles qui sont alentour de sa tige qui est haute de deux coudées, sont plus petites & plus estroites, & dentelées à l'entour. Elle fleurit l'Esté, & jette une fleur semblable à la scabieuse. Elle a plusieurs racines mi-parties, noires decouppées & comme rongées tout à l'entour, d'où elle a pris son nom ; car il y a des superstitieux qui ont escrit, que le Diable envieux des vertus de cette racine, incontinent qu'elle est cruë, la mord, la couppe, & la ronge avec les dents.
 
Il y a aussi une espece de Mouron qu'on appelle oreille de Rat, en Latin auriculamuris, & en Grec myositus, qui a pareillement une fleur bleue, & plusieurs petites tiges sur une même racine. Quelques-uns l'appellent alsiné, parcequ'il aime les lieux hauts & ombrageux, il y en a de grand & de petit. Quand on le broye, il sent le concombre.
 
MOURON, est aussi une espece de salemendre ou de lezard jaune tacheté, qui pique de sa queuë.
Les mots croisés du Robert Les mots de l'orthographe Les mots de l'orthographe

Vous soignez votre réputation de champion(ne) en dictées toutes catégories ? Alors testez vite notre grille de mots croisés dédiée aux mots de...

16/09/2021