orphelin

définitions

orphelin ​​​ , orpheline ​​​ nom et adjectif

nom Enfant qui a perdu son père et sa mère, ou l'un des deux. Une orpheline de père. —  locution Défendre la veuve et l'orphelin : protéger les opprimés.
adjectif Un enfant orphelin.
adjectif Maladie orpheline : maladie chronique rare, pour laquelle aucun traitement efficace n'est disponible.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cependant l'intérêt de la veuve et de l'orphelin l'emporta sur le sien propre : il oublia ses affaires pour s'occuper de celles de ses protégés.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Une pensée le soutenait dans ce travail ingrat et fatigant : sauver le corps et l'âme du cher orphelin !Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Nous sommes nombreux, nous jouons, nous nous amusons, et lui il est seul, tout seul, personne ne le caresse, il a raison de dire qu'il est orphelin.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Alors c'était la maison de l'évêque qui était l'asile des malheureux, de la veuve et de l'orphelin.Bathild Bouniol (1815-1877)
Je soutiendrai également l'amendement 38, qui ne permet pas d'élargir à la même indication thérapeutique une autorisation de mise sur le marché d'un médicament similaire non orphelin.Europarl
Fallait-il employer pour contrainte le fer et le feu, se mettre en garnisaire chez l'orphelin, et, pour ce payement, l'égorger.Jules Michelet (1798-1874)
Christian n'est pas orphelin, il a encore son père ; je suis bien aise de vous l'apprendre.Georges Ohnet (1848-1918)
Le pauvre orphelin sentait déjà qu'il n'était plus libre, et qu'il n'était pas avec des amis de son père.Claude-François de Méneval (1778-1850)
À huit ans, il resta orphelin ; à dix, il commençait à gagner lui-même son pain de chaque jour.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Falaléi était orphelin de naissance et filleul de la défunte femme de mon oncle, qui l'aimait beaucoup.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Dans le cas actuel, le tout-puissant débiteur avait royalement soldé sa dette, rendant un trésor pour une obole – une vie chère pour un abri donné à l'orphelin.Joséphine Marchand (1861-1925)
Dites, mes enfants, seriez-vous tristes de me voir vous quitter pour aller au secours de cet orphelin ?Eugène Sue (1804-1857)
Le voilà orphelin, et, si ce n'est plus son père, c'est la loi qui le déshérite.George Sand (1804-1876)
Elle l'aimait beaucoup, un peu comme un orphelin qu'on imagine volontiers capable de désordres, faute de l'éducation familiale.René Boylesve (1867-1926)
Ginguené n'avait point d'enfans ; mais depuis 1805, il était devenu le tuteur, le père d'un orphelin anglais.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Nous venons, seigneur, vers votre royale majesté, de la part de ce peuple orphelin, vous crier grâce et merci !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
En entendant ces paroles, notre héros prit l'orphelin dans ses bras et lui fit comprendre qu'il voulait être pour lui désormais un ami, un second père, un défenseur !Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Le gouvernement, sachez-le, ne m'a pas vu sans dépit recueillir ce pauvre orphelin, et il n'est sorte de choses qu'il ne soit prêt à faire pour me contraindre à l'abandonner.Émile Gaboriau (1832-1873)
Oui, me dis-je, le premier orphelin que je trouve, le premier enfant abandonné que je rencontre, sera mon fils, quelque danger, quelque obstacle que j'éprouve à l'adopter, à l'élever.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Il ne lui suffisait pas de consoler l'orphelin, elle essaya d'être utile à la veuve.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ORFELIN, ou ORPHELIN, INE » adj. & subst.

Enfant mineur qui a perdu son pere, ou qui n'a ni pere ni mere qui puissent avoir soin de sa nourriture, de son education. Ce pauvre garçon est orphelin de pere & de mere. Cette veuve à la mort de son mari s'est trouvée chargée de six orphelins. Dieu s'est declaré protecteur des veuves & des orphelins. Il faut donner aux hospitaux où on reçoit les enfans orphelins. C'est une chose execrable de s'enrichir aux despens de la veuve & de l'orphelin, c'est à dire en general, du bien des pauvres, des foibles, de ceux qui n'ont point de protection. Ce mot vient du Latin orphanus. On a dit autrefois orphenin.
Vidéos La faute de l'orthographe, par Arnaud Hoedt et Jérôme Piron La faute de l'orthographe, par Arnaud Hoedt et Jérôme Piron

Découvrez la conférence TEDxTalks d’Arnaud Hoedt et Jérôme Piron sur le rapport dogmatique à l’orthographe. 

07/12/2020