Email catcher

prester

Définition

Définition de prester ​​​ verbe transitif

(Belgique) Administration Accomplir (une tâche, un service) contre rémunération, dans le secteur tertiaire. Prester des heures supplémentaires.

Conjugaison

Conjugaison du verbe prester

actif

indicatif
présent

je preste

tu prestes

il preste / elle preste

nous prestons

vous prestez

ils prestent / elles prestent

imparfait

je prestais

tu prestais

il prestait / elle prestait

nous prestions

vous prestiez

ils prestaient / elles prestaient

passé simple

je prestai

tu prestas

il presta / elle presta

nous prestâmes

vous prestâtes

ils prestèrent / elles prestèrent

futur simple

je presterai

tu presteras

il prestera / elle prestera

nous presterons

vous presterez

ils presteront / elles presteront

Exemples

Phrases avec le mot prester

Dans un tel cas, ils peuvent prester le service universel de deux façons : par répartition géographique ou par répartition fonctionnelle.Courrier hebdomadaire du CRISP, 1999, Franklin Dehousse, Tania Zgajewski (Cairn.info)
La coordination du verbe de la structure est avérée dans les trois cas : le binôme prester/bailler semble de règle.Langue française, 2007, Olivier Bertrand (Cairn.info)
Cendrillon s'attendoit bien à ce refus, & elle en fut bien aise, car elle auroit esté grandement embarrassée si sa sœur eut bien voulu luy prester son habit.Charles Perrault (1628-1703)
Les travailleurs non couverts pourraient de ce fait finir par prester 86 heures par semaine, 52 semaines par an.Europarl
Les jeunes devraient prester un service actif à options d'environ six mois, après avoir suivi une formation commune d'un mois.Courrier hebdomadaire du CRISP, 1992, André Dumoulin (Cairn.info)
La diversité d'emploi est à chercher dans l'usage temporel et modal qui est fait de ce couple prester/bailler en garde.Langue française, 2007, Olivier Bertrand (Cairn.info)
Pour pouvoir prester ce service universel, il est nécessaire de conserver un nombre suffisant de services profitables, pour que les bureaux de poste puissent également financer leurs services non profitables.Europarl
D'une part, un monde du travail dont le temps sert de mesure (nombre de périodes de cours à prester).Association la Revue nouvelle, 2016, Pierre Waaub (Cairn.info)
Une partie des femmes s'inscrivent dans des programmes leur permettant de prester quelques heures de travail subsidié.Revue internationale de psychosociologie, 2011, Anne-Marie Dieu, Christine Delhaye, Annie Cornet (Cairn.info)
En 1952 et en 1955, il tentera d'y retourner pour prester les journées de travail manquantes lui donnant droit à recevoir une pension.ADEN, 2007, Pierrick Lafleur (Cairn.info)
Le personnel peut continuer à prester 38 heures par semaine avec des primes salariales.Courrier hebdomadaire du CRISP, 2013, Gérard Valenduc, Patricia Vendramin (Cairn.info)
Les gestionnaires de deuxième et de troisième niveau ont tendance à prester davantage d'heures supplémentaires que leurs collègues de premier niveau.@GRH, 2013, Françoise Grodent, Diane-Gabrielle Tremblay (Cairn.info)
Il en va de même des conditions de titres nécessaires pour exercer les différentes fonctions, du nombre d'heures à prester, etc.Courrier hebdomadaire du CRISP, 2013, Sylvie Kwaschin (Cairn.info)
L'activité artistique ne se perçoit pas comme un travail contraignant, avec un nombre donné d'heures à prester.Courrier hebdomadaire du CRISP, 2021, Jean-Gilles Lowies, Steve Bottacin (Cairn.info)
Lorsqu'une communauté décide d'un avantage qui est presté à l'intervention d'institutions, les institutions bicommunautaires peuvent-elles au même titre que les institutions unicommunautaires prester cet avantage.Courrier hebdomadaire du CRISP, 1980, Jacques Brassinne (Cairn.info)
Les organismes publics sont de plus en plus connectés entre eux via des réseaux, et ils utilisent ces réseaux pour produire et prester des services.Revue Internationale des Sciences Administratives, 2005, Pan Suk Kim (Cairn.info)
Il s'agissait au départ de permettre à des chômeurs de prester des petits travaux sans perdre le bénéfice de leur allocation de chômage.Courrier hebdomadaire, 2007, Paul Palsterman (Cairn.info)
Les autorités publiques restent libres de décider de prester un service elles-mêmes (in-house) ou de le confier à un tiers (externalisation).Pour, 2011, Frédérique Lorenzi (Cairn.info)
Ce système permet aux travailleurs de prester de plus longues journées de travail en été ou au printemps lorsque le carnet de commandes est plein.Europarl
Je crois qu'on peut seulement créer des emplois en apprenant aux gens à produire les produits ou à prester les services que les consommateurs souhaitent.Europarl
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PRESTER s. m.

Action de celuy qui preste. On dit proverbialement, Ami au prester, ennemi au rendre : ce qui tire son origine d'un vieux proverbe Latin, Non praestabis ; si praestabis, non habebis ; si habebis, non tam citò ; si tam citò, non tam bonum ; si tam bonum, non tam bene. On dit que c'est un prester à jamais rendre, quand on preste à un insolvable, ou à un ingrat.

Définition ancienne de PRESTER v. act.

Donner en prest pour un temps quelque chose, à la charge de la rendre, ou de la payer. Le Seigneur a dit qu'il falloit prester, sans en esperer de profit. On ne preste gueres sans bonne caution, ou nantissement. Ce Marchand preste ses marchandises, mais il s'en fait payer avec usure. Ce mot vient du Latin praestare, Menage ; comme emprunter de impraestare, & prest de praestus, qu'on a dit au même sens dans la basse Latinité.
 
PRESTER, signifie aussi, Donner quelque assistance, ou soulagement. Il luy a presté la main pour se relever, pour luy aider à remuer ce fardeau, pour venir à bout de cette entreprise. Il est enjoint aux communes de prester main forte à l'execution des ordres de la Justice. On le dit encore en ces phrases. Les Grands prestent l'oreille aux flatteurs, c'est à dire, les escoutent. Les braves prestent le collet à tous ceux qui se presentent, c'est à dire, ne craignent point leurs attaques. On dit aussi, prester le serment, quand on fait un serment en Justice pour exercer quelque charge ou commission. On dit aussi, qu'on ne fait que prester son nom, quand on fait quelque acte simulé.
 
On dit aussi, pour blasmer une medisance qu'on fait de quelqu'un, C'est une charité qu'on luy preste.
 
PRESTER, se dit aussi au neutre parmi les Artisans, des cuirs qui s'allongent. Le veau preste davantage que la vache. Le marroquin preste, s'estend beaucoup.
 
PRESTÉ, ÉE. part. pass. & adj.

Définition ancienne de PRESTER s. m.

est un meteore qui se fait d'une exhalaison poussée des nuës en bas avec telle violence, que par la collision de l'air elle s'enflamme. Le prester est different de la foudre par la difference de son inflammation, & parce qu'il brusle & brise tout ce qu'il touche avec plus de violence. Ce mot est purement Latin, & Grec, & l'on est obligé de s'en servir en François faute d'autre pour expliquer ce meteore. Il a été ainsi nommé, par la ressemblance qu'il a avec une espece de serpent que les Grecs appellent prester, & autrement dipsas.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots nouveaux du Petit Robert (édition 2025) Top 10 des mots nouveaux du Petit Robert (édition 2025)

Chaque année, la nouvelle édition du Petit Robert de la langue française permet aux francophones du monde entier de découvrir les nouveautés de leur...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine