Email catcher

prissent

Formes

Exemples

Phrases avec le mot prissent

En règle générale, une tierce personne était alors nécessaire, car il ne semblait point convenable que les adversaires prissent directement contact.Revue d'histoire des sciences, 2013, Hubert Steinke (Cairn.info)
Mais je l'aurais soustraite, comme l'a fait ensuite leur caissier, sans qu'ils en prissent le moindre souci.Daniel Lesueur (1854-1921)
Les hommes ayant des enfants laissaient avec la même facilité leurs femmes, sans appréhension que d'autres les prissent ou qu'ils pussent eux-mêmes retourner à elles.Abbé Brasseur de Bourbourg (1814-1874)
A cet instant, sans qu'ils y prissent garde, un couple entra discrètement dans le patio.Michel Zévaco (1860-1918)
Il serait bon que ceux qui le doivent, en prissent conscience avant qu'il ne soit trop tard.La Revue des Sciences de Gestion, 2012, Philippe Naszályi (Cairn.info)
S'ils faisaient un manifeste, et qu'ils le prissent pour arbitre, croyez-vous qu'il prononçât en votre faveur ?Denis Diderot (1713-1784)
Je n'ai pas voulu qu'elles prissent le théâtre.Victor Hugo (1802-1885)
On descendit les malades sur des brancards accumulant les couvertures sur eux, afin qu'ils ne prissent pas froid.Le monde juif, 1991 (Cairn.info)
On voudrait encore que les peuples occidentaux prissent soudain conscience de la précarité de l'existence.Études, 2020, Camille de Villeneuve (Cairn.info)
En attendant que les gouvernements prissent une décision, plusieurs contrées maritimes songèrent à explorer les régions nouvelles.Adam Charles Gustave Desmazures (1818-1891)
A des fictions dramatiques, je résolus de joindre un tableau de philosophie et de critique où le raisonnement et l'étude prissent la place de l'imagination.Charles de Rémusat (1797-1875)
Je m'abstins d'abord de leur parler politique, craignant qu'ils ne se prissent aux cheveux.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Peu s'en fallut que ces fables ne prissent à mes yeux une espèce de réalité.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Ce fut son malheur que les voix qui l'entouraient, celles qui pouvaient le mieux se faire écouter, prissent le parti qui flattait ses désirs.Friedrich von Schiller (1759-1805), traduction Adolphe Regnier (1804-1884)
Il semblait que les éléments prissent part au combat.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Un temps assez long se passa, sans qu'ils prissent ni l'un ni l'autre la parole.Hector Malot (1830-1907)
Il était temps que galas et fêtes prissent fin.Maurice Fleury (1856-1921)
L'autre élément déterminant était que ces incertitudes généalogiques n'étaient point compensées par une aisance financière suffisante pour que des familles de la noblesse locale prissent le risque de la mésalliance.Revue du Nord, 2013, Sébastien Jahan (Cairn.info)
Que tous les officiers en prissent conscience, ce fut l'enjeu de la publication de traités de petite guerre.Stratégique, 2007, Sandrine Picaud (Cairn.info)
Lorsque l'aînée fut proche de ses 6 ans, elle refusa de rester sur le bateau et exigea de son mari qu'ils prissent un café en gérance.Psychanalyse, 2004, Geneviève Morel (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.