serrurier

 

définitions

serrurier ​​​ , serrurière ​​​ nom

Artisan qui fait, vend ou pose des serrures, fabrique des clés.
Entrepreneur, ouvrier en serrurerie (2).
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un beau mari pour elle qu'un serrurier ou un cordonnier, avec ses mains sales et son tablier de cuir !George Sand (1804-1876)
Mon patron serrurier avait bien raison de dire que ce qui donne du prix aux choses, c'est surtout le travail et l'intelligence de l'ouvrier.Augustine Fouillée (1833-1923)
A eux deux, ils tâchaient de raisonner le serrurier, de le pousser vers la porte.Émile Zola (1840-1902)
Une serrure se présente ; le bourgeois a dans sa poche sa clef fabriquée par un serrurier.Victor Hugo (1802-1885)
On essaya d'ouvrir la porte qui était fermée ou plutôt barricadée en dedans et force fut d'envoyer chercher un serrurier qui ouvrit enfin.Paul Féval (1816-1887)
C'était, ainsi que je le sus plus tard, un bourgeois exerçant la profession de serrurier.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
On n'avait que ce moyen ou celui de faire ouvrir la porte par un serrurier.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Délivré par un serrurier, le président fait convoquer ses collègues pour aviser à ce qu'il faut faire ; il était trop tard.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Accompagné d'agents et d'un serrurier, le commissaire de police dudit arrondissement se rendit sur les lieux et procéda à une enquête.Charles Barbara (1817-1866)
Lui et son frère étaient fort habiles dans leur état de serrurier, surtout pour faire les clefs.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Il avait bien une petite trousse, mais nous allons voir tout à l'heure que ce n'était point un nécessaire de serrurier.Paul Féval (1816-1887)
Quand le serrurier et sa femme quittaient leur chambre, dont ils emportaient toujours la clef, mon mari devait rester étendu sur son lit, afin d'éviter le moindre bruit.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Frank était serrurier, fabriquait les clefs ; j'avais une affaire où il pouvait me servir, je lui propose le coup.Eugène Sue (1804-1857)
Il est à peine quatre heures : il nous faudra attendre deux heures avant qu'un serrurier ne soit ouvert.Alphonse Allais (1854-1905)
Ces passans se trouverent surpris extrêmement, & s'enfuirent, cuidant que ce fût le pendu qui eût parlé à eux ; & le serrurier de courir après.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Alors celui-ci, déguisé en garçon serrurier, accourait, son trousseau de rossignols à la main, et en deux tours il venait à bout de la serrure la plus compliquée.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
J'y vois un serrurier devenu tout à coup un excellent ingénieur, qui de plus est encore un habile manufacturier.Jules Michelet (1798-1874)
Le serrurier examina l'entrée, chercha dans ses crochets, en choisit un et au premier essai la porte s'ouvrit.Hector Malot (1830-1907)
Faire courir après son employé pour qu'il remît la clef, lui parut chanceux ; il envoya simplement chercher un serrurier qui ouvrit le tiroir.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il avait voulu apprendre l'état de serrurier... un bel état, toujours du fer rouge et du feu autour de soi... du danger, quoi !...Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SERRURIER » s. m.

Artisan qui travaille en fer, qui en fait divers ouvrages, & particulierement des serrures, & ce qui sert aux clostures & aux bastiments.
Le mot du jour Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète Sauvageon, ensauvager, ensauvagement… Les mots d’une société inquiète

L’emploi des mots de la famille de sauvage pour décrire des problèmes de sécurité fait aujourd’hui polémique. Si le rôle des linguistes et des lexicographes n’est pas de se prononcer ni de porter un jugement, l’analyse des choix lexicaux des personnalités publiques peut être révélatrice des préoccupations de notre époque.

Édouard Trouillez 17/09/2020