singe

 

définitions

singe ​​​ nom masculin

Mammifère (primate) à face nue, au cerveau développé, aux membres préhensiles à cinq doigts. ➙ simien ; pithéc(o)- ; simiesque. —  Mâle de l'espèce. Un singe et une guenon.
locution Malin comme un singe, très malin. —  Payer en monnaie de singe, par de belles paroles. —  Faire le singe : faire des singeries. —  proverbe On n'apprend pas à un vieux singe à faire la grimace : on n'apprend pas les ruses à une personne pleine d'expérience.
au figuré Personne laide.
Imitateur ; personne qui contrefait.
familier, vieilli Corned-beef.
 

synonymes

singe nom masculin

simien

clown, bouffon, pitre, charlot (familier), guignol (familier), mariole (familier), rigolo (familier), zouave (familier)

[familier, vieux] corned-beef

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il mène aussi un singe de la plus rare habileté qu'on ait vue parmi les singes et qu'on ait imaginée parmi les hommes.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
J'y consentis ; mais j'annonçai qu'au lieu de procéder sur-le-champ à confectionner le pain que nous devions manger, on se contenterait d'abord d'en faire un pour le singe et les poules.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Il aimerait beaucoup mieux s'amuser à faire le singe, apprendre des manières et des tours qui rendraient sa vie plus divertissante.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Je ne sais ce qui me tient de l'emmener de force et, s'il résiste, de le fusiller comme un singe vert.Alphonse Daudet (1840-1897)
Sous ces rapports importants et sous d'autres encore, entr'autres dans la formation du visage et des mains, l'homme présente tous les caractères anatomiques du véritable singe.Ernest Haeckel (1834-1919), traduction Camille Bos (1868-1907)
C'est avec une grimace et un geste de singe que le garnement ramassa la pièce.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je ne suis pas venu ici pour faire des tours de bouffon ; croyez-vous me faire tenir debout comme un singe, à votre volonté ?Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Un singe qui bat sa femme, qui va à la taverne, qui s'enivre : qu'est-ce que cela signifie ?Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Elles avaient de petits cerceaux, dans lesquels un singe n'aurait pas passé avec plus de souplesse.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Il fit même la description d'un tombeau, ouvert devant lui, par hasard ; – et qui contenait un squelette, accroupi comme un singe, les deux bras autour des jambes.Gustave Flaubert (1821-1880)
Des cerveaux un peu mieux organisés que celui de l'éléphant, un peu plus parfaits que celui du singe.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Jack parut le premier, le petit singe sur l'épaule ; mais l'animal fut si effrayé à l'aspect du chacal, qu'il s'enfuit avec rapidité et courut se blottir sous la mousse.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
On le chassait à coups de sabots et il fuyait à quatre pattes, pareil à un singe fantastique au milieu des fusées de gaieté de la chambrée tout entière.Guy de Maupassant (1850-1893)
Voici d'abord une racine que je nomme racine de singe ; puis une calebasse pleine de caoutchouc, que j'ai recouverte de feuilles pour qu'elle ne versât pas en route.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Bien d'autres questions les préoccupaient à cette heure, – questions autrement graves que ce problème d'anthropologie relatif à un type moitié homme et moitié singe.Jules Verne (1828-1905)
Et les jeunes blaguaient la grosse tête, un singe crevé d'avoir avalé une courge, évidemment ; et les vieux, effarés, reculaient.Émile Zola (1840-1902)
Il y a encore des peuples chez lesquels un singe passablement instruit pourrait vivre avec honneur.Montesquieu (1689-1755)
Enfin une princesse découvre que c'est lui qui a été vainqueur dans plusieurs épreuves imposées à ceux qui aspirent à sa main, et elle déclare qu'elle veut épouser le singe.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Néanmoins, on se jeta sur le singe, qui, après s'être défendu vaillamment, fut terrassé et garrotté.Jules Verne (1828-1905)
La ligne fut jetée une seconde fois, et le jeune créole, qui était aussi agile qu'un singe, réussit à la prendre.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SINGE » s. m.

Animal qui approche de la figure de l'homme, & qui en contrefait les actions. Les vieux singes s'appellent magots, & les jeunes sagouins. Il s'en trouve en tres-grande quantité dans les Indes & dans l'Afrique. Ce mot vient du Latin simia. Menage.
 
Les Anciens ont mis d'autres differences entre les singes, que nous ne faisons. Pline en a fait de deux especes : l'une sans queuë, qui est celle que les Latins appellent proprement simia : les autres qui ont une queuë, dont il y a encore deux especes ; les uns sont nommez cercopitheci, du nom du genre, c'est à dire, singes ayant une queuë ; les autres cynocephali, c'est à dire, qui ont une teste de chien, à cause de la longueur de leur museau. En François ils different par leur grandeur. Les grands sont appellez simplement singes, soit qu'ils ayent une queuë, ou non, soit qu'ils ayent le museau long ou court. Les petits sont appellez guenons. Les singes ont des cils aux paupieres : ce qu'Aristote a remarqué leur estre particulier entre les animaux à quatre pieds. Ils ont les doigts des pieds aussi longs que ceux des mains. Ils ont une poche dans la maschoire d'embas de chaque costé, où ils serrent ce qu'ils veulent garder. Ceux que les Latins ont appellez simplement cercopitheci, n'ont qu'une couleur, qui est un roux tirant sur le verdastre ; mais les autres qui en ont plusieurs, qui ont le dos roux, la poitrine, le ventre & le dedans des cuisses & des bras gris ou blancs, sont appellez cepi, comme qui diroit jardins, & comme s'ils sembloient fleuris, ainsi que dit Elian. Cette derniere espece est appellée par les Naturalistes François sapajou. Ces singes ont au menton une barbe blanche, pointuë, & longue d'un pouce. Leur poil sur le dos est long aussi d'un pouce, & vers le col d'un pouce & demi, formant une espece de fraise. Leur iris est d'un jaune rougeastre. Ils ont la teste ronde & le visage plat, & ressemblent à un homme qui auroit le nez retroussé & applati. Dans l'Indostan il y a quantité de singes tout blancs, & aussi grands & aussi forts que nos plus grands levriers.
 
Il y a plusieurs endroits dans les Indes où on les adore. Il y a plusieurs Pagodes que l'on a rentez pour y en entretenir un certain nombre, & pour donner à manger à quelques autres de dehors qui s'y rendent. Dans l'Isle de Salsede il y avoit dans un Pagode une tombe d'argent, où étoient gardez les os & les ongles d'un singe qui avoit rendu de grands services aux Dieux du pays. L'Inquisiteur de Goa la fit jetter dans la mer pour eviter l'idolatrie. Les habitans de Ceylan voulurent racheter d'un million une dent de singe qu'ils adoroient ; mais elle fut bruslée publiquement à Goa. Ils n'oseroient tuer un singe, quoy que ces animaux leur soient fort incommodes, disant que ce sont des Esprits creez de Dieu pour affliger les hommes, & les punir de leurs pechez, aussi-bien que les serpents. Fr. Peyrard.
 
Les singes sont d'un naturel semblable par tout le monde. Ceux de l'Amerique sont de même que ceux d'Asie & d'Afrique ; mais il y a de la diversité en leur forme & en leur couleur. Les uns sont sans queuë, les autres à longue queuë. Les uns sont fraisez, les autres à testes de chiens avec des dents tres-aiguës. Il y en a de hauts de quatre & cinq pieds, qui ont les espaules larges comme les hommes. Ils sont toûjours aux coupeaux des plus hauts arbres. Quand ils vont aux cannes de sucre, ils vont en corps de bataille, comme si c'étoient des hommes, & envoyent des avantcoureurs pour descouvrir s'il n'y a point d'embuscade. Les singes ont des deux costez de la maschoire des poches que les Naturalistes appellent des salles, où ils serrent tout ce qu'ils veulent garder.
 
SINGE, se dit ironiquement des hommes. On dit, Il est adroit comme un singe, pour dire, qu'il est subtil & alaigre comme sont les singes : Il est laid comme un singe, comme un magot, quand il n'a presque que la figure d'un homme. On dit aussi, que c'est un vray singe, quand il affecte de contrefaire quelqu'un, d'imiter ses actions, ses discours, son stile. Il y a eu bien des Auteurs de nostre temps qui ont esté les singes de Balsac, qui ont imité ses figures outrées.
 
SINGE. Engin dont se servent les Architectes pour eslever des pierres. Il est composé d'un tour ou treuil mobile, & posé sur deux triangles ou pieces croisées en croix de St. André, par le moyen duquel & d'une poulie attachée au haut d'un bastiment, on esleve de grands fardeaux, en faisant tourner le tour avec des leviers ou manivelles.
 
SINGE, est aussi un instrument de perspective d'une merveilleuse invention & fort simple, qui sert à copier des tableaux, & à les reduire du grand au petit pied, ou du petit pied en grand en la proportion requise. Il est composé de quatre regles plattes, percées de divers trous en distances égales pour l'allonger & l'accourcir suivant la proportion qu'on desire. Il est mobile sur quatre pointes, qu'on fiche dans quatre de ces trous, l'une desquelles se promene sur les traits de l'original, & elle fait tracer cependant par celle qui luy est opposée & armée d'un crayon, une copie parfaitement semblable à son original.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est fourni d'argent comme un singe de queuë, pour dire, qu'il n'en a point. On dit qu'il a payé en monnoye de singe, en gambades & en bouffonneries. On dit aussi, Il est assis sur son cul comme un singe. Le singe se sert de la patte du chat pour tirer les marrons du feu.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020