Email catcher

sinople

Définition

Définition de sinople ​​​ nom masculin

Blason Un des émaux héraldiques, de couleur verte.

Exemples

Phrases avec le mot sinople

Au 2 de sinople (vert en haut à droite) au château d'or (jaune).Ouest-France, 03/12/2019
Soliman, blessé, laissait choir avec découragement ses bras dorés sur ceux de son fauteuil également dorés, tandis que l'oiseau, se rengorgeant, battait l'air de ses ailes de sinople et d'or.Gérard de Nerval (1808-1855)
Le divan aux coussins de sinople fut notre intermédiaire.Remy de Gourmont (1858-1915)
Les innombrables âmes des cristaux s'éveillaient à la lumière : c'était un crépuscule souterrain, éblouissant et furtif, une grêle infinitésimale de lueurs écarlates, orangées, jonquille, hyacinthe ou sinople.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
De sinople, au cygne d'argent, becqué et membré d'or.Ulysse Chevalier (1804-1893)
Tu porteras de sinople au tonneau cerclé d'or, semé de bouchons à l'orle.Léon Gozlan (1803-1866)
C'était une étoile d'argent sur fond d'azur, dont les rayons effleuraient une mer de sinople.Louis Énault (1824-1900)
Sur son blason imaginé en 1744, le navire brave une mer de sinople, mot qui désigne la couleur verte sur les écus.Ouest-France, 13/05/2020
Le podestat attribua au premier nommé dans l'ordre alphabétique l'urne blanche, au deuxième l'urne rouge sinople, au troisième l'urne bleue.Revue française de science politique, 2014, Hagen Keller, Didier Renault, Yves Sintomer (Cairn.info)
Mais il n'y a pas beaucoup de vert, de sinople, dans les armoiries et les chevaliers verts sont ceux qui sortent de l'ordre établi.Chimères, 2014 (Cairn.info)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SINOPLE s. m.

Terme de Blason. C'est ainsi qu'on appelle le verd ou la couleur prasine dans les Armoiries. Les anciens Herauts l'appelloient ainsi, quoy que Pline & Isidore entendent par sinople le rouge-brun. Cette couleur signifie amour, jeunesse, beauté, jouïssance, & sur tout liberté : d'où vient qu'on scelle en cire verte & en lacs de soye verte les Lettres de grace, d'abolition & de legitimation. Les villes franches & les Universitez ont la plus-part des sceaux de même couleur. Les Evêques ont pris la bordure verte à leurs chapeaux pour marque de leur exemption ; & on fait porter le bonnet vert aux cessionnaires, à cause qu'ils sont liberez de toutes leurs dettes, comme ont remarqué les curieux Symbolistes. Menage aprés Hauteserre le derive de Sinope ville d'Asie où on en faisoit trafic. Quelques Auteurs de Blason disent encore sinope, au lieu de sinople. Le Pere Menestrier croit que ce mot vient du Grec prasina hopla, qui signifie Armoiries vertes, dont par corruption la premiere syllabe a été retranchée : ce qui est arrivé à plusieurs mots Orientaux, comme, par exemple, on dit Salonique pour Thessalonique. On represente le sinople en graveure par des hacheures qui prennent de l'angle dextre du chef à l'angle senestre de la pointe.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.