solliciteur

 

définitions

solliciteur ​​​ , solliciteuse ​​​ nom

Personne qui sollicite qqch. d'une autorité, d'un personnage influent. ➙ quémandeur. Éconduire une solliciteuse.
 

synonymes

solliciteur, solliciteuse nom

demandeur, quémandeur, pilier d'antichambre (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Or, quel est le solliciteur qui se demande s'il rendra au public des services équivalents à ceux qu'il en attend ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
Quand un ministre promet une place au solliciteur qui le comble de remerciements, ils savent parfaitement ce qu'ils doivent attendre l'un de l'autre.Sophie Gay (1776-1852)
Il affirma au solliciteur que son affaire était en bonne voie et il lui conseilla de continuer ses remarquables travaux.Guy de Maupassant (1850-1893)
Souvenez-vous que, pour un solliciteur, il n'y a pas de plus grande éloquence que de savoir se taire à propos....Alfred de Musset (1810-1857)
Mais c'étoit le caractère de l'homme d'être le solliciteur banal de tout le monde, pendant qu'il ne pouvoit pas faire une panse d'a touchant ce qui le regardoit.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Le prince tressaillit et tourna le dos au solliciteur, qui, à dater de ce jour, perdit les bonnes grâces du prince.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
La crainte qu'il ne voie dans mes lettres un but intéressé m'empêche de lui écrire de nouveau : j'ai tellement peur d'avoir l'air d'un solliciteur !...Hector Berlioz (1803-1869)
Et non seulement, le solliciteur se rencontre parmi les gens les plus pschutt, mais encore dans le peuple.Félix Galipaux (1860-1931)
Quant aux deux derniers chefs, il les repoussa avec une énergique dénégation, et il défia le solliciteur général de les démontrer par le moindre document.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
La fonction judiciaire n'était plus qu'un métier comme un autre, et il traînait le boulet de l'avancement, en solliciteur affamé, toujours prêt à plier sous les ordres du pouvoir.Émile Zola (1840-1902)
Si ce gouvernement me dure entre les mains, ce que je ne crois guère, je mettrai à la raison plus d'un solliciteur.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Guermann faillit répondre une colossale impertinence ; mais, à un signe de l'intendant, la porte par laquelle on l'avait introduit s'était rouverte ; un solliciteur était entré.Marie d'Agoult (1805-1876)
En voyant l'i sans point, son ami donnait alors de l'eau bénite de cour au solliciteur.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il étoit ordonné à chaque officier de pourvoir à leurs besoins, de faire passer leurs requêtes jusqu'au prince, et de se rendre leur solliciteur.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Eût-il été possible autrement qu'un aussi généreux procédé n'amenât d'autre résultat que de laisser le solliciteur toujours en arrêt devant la porte immobile ?Eugène Chavette (1827-1902)
Près de lui, chapeau bas et oreilles basses, était un pauvre solliciteur qui passait à chaque seconde par une des nuances de l'arc-en-ciel.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les formules de politesse, au bas d'une lettre, et la façon courtoise d'évincer un solliciteur ne sont pas généralement significatives.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Je le demande, le conseil de famille agirait-il d'une manière raisonnable en confiant à ce solliciteur empressé les fonctions qu'il demande ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
Quelques jours s'étant écoulés sans qu'il reçût de nouvelles de sa demande, le timide solliciteur la renouvela, se plaignant, à ce qu'il paraît, qu'elle eût été négligée.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Et chacun de ces courtisans se double d'un solliciteur : chacun a sa requête à produire, sa supplique à présenter.Albert Vandal (1853-1910)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOLLICITEUR, EUSE » adj.

Qui poursuit une affaire, qui la recommende, qui fait tous les pas necessaires pour la mettre en état. On appelle Solliciteurs en Cour de Rome, ceux qu'on appelle en France Banquiers, Expeditionaires, qui font expedier les Lettres Apostoliques. Il fait bon avoir de puissans solliciteurs, de belles solliciteuses, quand on plaide. On a des solliciteurs à gages pour aller chez les Advocats & les Procureurs, afin de presser l'instruction des affaires.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020