soupière

 

définitions

soupière ​​​ nom féminin

Récipient large et profond, dans lequel on sert la soupe ou le potage ; son contenu.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les rouliers s'arrêtaient là, et les postillons, pour boire un coup, en sorte qu'il y avait toujours dans le coin du feu une soupière qui se tenait au chaud.Eugène Le Roy (1836-1907)
Marsaudou, lui, ne disait rien, il mangeait, la figure dans sa soupière, comme un affamé.Eugène Le Roy (1836-1907)
La soupière fumait entre le rosbeef et le gigot de mouton, entourés de larges assiettes d'olives, de raisins et d'oranges ; le nécessaire était là ; le superflu ne manquait pas.Jules Verne (1828-1905)
Avant pesé le tabac, la vieille mit la soupière sur la table et nous convia à nous servir.Eugène Le Roy (1836-1907)
La petite fille venait de se pencher pour déposer la soupière à terre, afin d'y verser le contenu du vase placé devant le feu.Lucie Des Ages (1845-1914)
Dans la salle humide, dont le papier se décollait près du sol, une soupière attendait sur une table ronde sans nappe, qui portait aussi trois assiettes mélancoliques.Guy de Maupassant (1850-1893)
Presque aussitôt, un valet de chambre parut, qui portait gauchement, avec les plus respectueuses précautions, une énorme soupière d'argent qu'il déposa sur la table.Émile Gaboriau (1832-1873)
La bonne entra, poussant la porte du genou et tenant en l'air, des deux mains, une grande soupière.Guy de Maupassant (1850-1893)
Assis devant le feu, les jambes croisées, le marchand siffle entre ses dents, tout en regardant tomber dans la soupière les tranches de pain que l'enfant taille pour la soupe.Lucie Des Ages (1845-1914)
Quillembois glissa dans la marmite, y resta toute la journée et fut retrouvé, le soir, à table, dans la soupière.André Hellé (1871-1945)
Ma tante était couchée, mais elle nous cria que la soupière était dans les cendres chaudes.Eugène Le Roy (1836-1907)
A l'heure des repas, il fallait les regorger de vivres, et ma pauvre femme était obligée de remplir de café toute une énorme soupière, où s'entassait ma provision de sucre.Gaston Tissandier (1843-1899)
La nappe était déjà mise ; le potage fumait dans la soupière à dessins bleus, et l'odeur du rôt de porcfrais engageait à se mettre à table.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Puis il a enlevé le couvercle de ma soupière, il a enfoncé dedans quelque chose de noir comme lui, et il a disparu.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Ça me fit rire, et, le souper servi (on ne mangeait pas ensemble ; chacun avait sa soupière), je donnai dix francs au caporal.Jean-Roch Coignet (1776-1865)
Le commandant poussa un juron si véhément que le garçon laissa tomber la soupière sur le parquet.Guy de Maupassant (1850-1893)
L'un portait la soupière, l'autre des assiettes, un troisième portait un pichet plein d'eau, le quatrième une de ces anciennes cuvettes ovales à pieds.Eugène Le Roy (1836-1907)
La cuisinière fut appelée : on lui montra les horreurs qui nageaient là et on la chassa sur-le-champ en lui ordonnant de remporter la soupière.André Hellé (1871-1945)
Mais la soupière leur inspira le goût des faïences – nouveau sujet d'études et d'explorations dans la campagne.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ève lui tendit la main pour presser la sienne ; puis elle ôta l'assiette vide, la soupière en terre brune, et avança le plat qu'elle avait fait.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
Les mots de l’époque Féminicide Féminicide

Féminicide a été élu mot de l’année 2019 par les internautes, fidèles des Éditions Le Robert. Le mot n’était entré dans Le Petit Robert que quelques années auparavant, en 2015, et il témoigne d’une urgence de nommer des crimes jusque-là maintenus dans l’ombre. 

 

Aurore Vincenti 05/03/2020