sterling

 

définitions

sterling ​​​ adjectif invariable

Livre sterling, unité monétaire britannique.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle avait mis sa tête à un haut prix, vingt mille livres sterling ; mais nul ne savait où le prendre, quoiqu'on le trouvât partout.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Ainsi, prenez-y garde ; 300 livres sterling sont une diable de déduction à faire sur 3,000.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il se soumit et fit hommage au pape, s'engageant de lui payer un tribut de mille marcs sterling d'or.Jules Michelet (1798-1874)
Il avait peu de fortune, à peine cent cinquante livres sterling de rente, lorsqu'il donna sa démission de chancelier.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Ce déficit, selon les derniers chiffres, était de 7,2 milliards de livres sterling en un an seulement.Europarl
Il y avait dedans, à mon nom, un billet de banque de cinquante livres sterling ; on l'avait déposée une nuit sous la porte.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Or ils ont du dépenser 1700 livres sterling, l'année dernière, pour augmenter les stocks de poissons dans les eaux qu'ils utilisent pour la pêche.Europarl
Nous avons un billet de 50 livres sterling qui vaut à peu près 80 euros, mais celui-ci est très rare.Europarl
Selon les prévisions, en 2018, le coût médical et social s'élèvera à 27 milliards de livres sterling.Europarl
Quant à votre offre, c'était en 1815, lorsque je n'étais pas sûr de demeurer avec cinq livres sterling.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Malgré ce refus, qui lui fit, au reste, le plus grand honneur dans l'esprit des radicaux anglais, le cacique encaissa dans son mois une recette de soixante mille livres sterling.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et pourtant, il y a vingt ans, il était dans une meilleure position que moi et avait dix mille livres sterling de plus.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Les mesures visant à rendre l'avant des voitures moins dangereux permettraient de sauver 2000 vies par an pour un coût de 30 euros ou 20 livres sterling par véhicule.Europarl
Chaque cellule familiale, en particulier les jeunes, empruntent des milliers de livres sterling pour acquérir un lieu où vivre.Europarl
Nous demeurâmes avec 12 livres sterling dans notre trésor, sans aucune autre ressource pour faire face à nos besoins quand elles seraient dépensées.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Ce n'est pas moins de cent ou deux cents livres sterling (2,400 ou 4,800 fr.).Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Peggotty l'avait cachée depuis mon départ, elle n'aurait pas voulu pour cent livres sterling, dit-elle, qu'elle fût cassée.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Après 10 ans, s'ils consentent à rester librement dans le pays, ils reçoivent une prime de 10 livres sterling.Ernest Michel (1837-1896)
Trois mille bons physiciens y travaillèrent ; elle fut prête au bout de quinze jours, et ne coûta pas plus de vingt millions de livres sterling, monnaie du pays.Voltaire (1694-1778)
L’initiative de la de verser 1 000 livres sterling aux femmes ne porte-t-elle pas atteinte aux principes de la législation européenne ?Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « STERLING » s. m.

Terme de Monnoye. C'est un mot Anglois dont on fait souvent mention en France, à cause du grand commerce qu'on a avec l'Angleterre. C'étoit autrefois une monnoye ainsi nommée d'un nom d'un chasteau d'Ecosse appellé Sterling, ou Striweling, où elle fut premierement battuë, comme dit Buchanan. Quelques-uns derivent ce mot de sterling, qui signifie bec d'estourneau. C'étoit une monnoye blanche au titre de 8. deniers de fin, où le Duc de Guyenne étoit representé avec une épée au bras droit, & une main de Justice à la gauche : & comme cette figure ressembloit à un bec d'estourneau, elle fut nommée par sobriquet sterling ; & Lindwodus est de ce sentiment, qui dit avoir veu des monnoyes avec quatre oiseaux semblables, dont la croix étoit cantonnée. On n'est pas certain de sa valeur. Salmonet derive ce mot de sterlingue, qui est une monnoye d'Angleterre pesant 32. grains de bled. Voyez Menage. Du Cange en rapporte plusieurs autres origines tirées de Watsius & de Somnerus. Cambden & Spelman disent que ce mot vient des Allemans voisins de Dannemarc, qu'ils appelloient Esterlings ; & quand ils vouloient parler d'une monnoye meilleure que celle de France & de Normandie, ils l'appelloient monnoye des Esterlings, ou des Rois de Saxe, qu'on avoit appellé Esterling, parce qu'à l'égard des autres Saxons ils avoient une habitation plus Australe. Depuis ce mot a passé pour poids, & faisoit valoir une somme le decuple, desorte qu'un sol sterling valoit dix sols. Maintenant la livre sterling vaut environ 13. livres 4. sols ou 20. schelins. Les Marchands Anglois tiennent encore leurs livres par livres, sols & deniers sterlins. La livre vaut dix livres, le sol dix sols, & le denier dix deniers. En ce sens c'est une monnoye de compte.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020