tempe

 

définitions

tempe ​​​ nom féminin

Côté de la tête, entre le coin de l'œil et le haut de l'oreille. Un homme aux tempes grisonnantes, aux cheveux grisonnants sur les tempes.

tempe ​​​ nom féminin

Technique Morceau de bois au moyen duquel le boucher tient ouvert le ventre d'un animal.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les cheveux sont retenus par une écharpe d'or, qui coupe le front d'une tempe à l'autre.Guy de Maupassant (1850-1893)
L'impassibilité de cette face, au puissant crâne décillé, imberbe et chauve, qu'effleurait en cet instant, sur le fuyant d'une tempe, le feu d'une tache solaire, imposait le vertige.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Un soir, où la mer miroitante avait des alanguissements de femme, un berger lui tatoua sur la tempe une étoile, le destinant à la sereine adoration du firmament.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
La mode alla plus loin : un moment, les femmes portèrent à la tempe droite des mouches de velours de la grandeur d'un petit emplâtre.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
D'abord toutes ses pensées furent confuses, et son premier sentiment fut celui de la douleur physique ; elle porta la main à sa tête, la blessure était derrière la tempe.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un domestique l'indigna, pour avoir entrechoqué deux tasses ; une mèche de cheveux, en lui effleurant la tempe, la faisait horriblement souffrir.Edmond Haraucourt (1856-1941)
L'ingénieur s'était tiré un coup de revolver dans la tempe droite, la balle avait traversé le crâne, et elle était sortie au-dessus de la tempe gauche.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
L'impassibilité de cette face, au puissant crâne décillé, imberbe et chauve, qu'effleurait en cet instant sur le fuyant d'une tempe, le feu d'une tache solaire, imposait le vertige.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il appuya sa main sur son front et ressentit près de la tempe une douleur assez vive.Maurice Level (1875-1926)
Bussy tira un revers et poussa un coup de pointe ; du premier, il fendit une tête par la tempe ; du second, il troua une poitrine.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il a varié son éternel et gauche frappement de cuisse, par des saluts militaires faits, la main à la tempe, avec des dandinements de corps triomphants de tambour-major, etc., etc.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Je t'appartiendrai encore au moment où je sentirai sur ma tempe le froid du revolver, comme je t'ai appartenu depuis le moment où je t'ai rencontrée.Marcel Prévost (1862-1941)
Ses beaux cheveux dorés relevés sur la nuque laissent voir létoile rouge de sa tempe, la blessure dont elle faillit mourir...Gaston Leroux (1868-1927)
J'ai ouï dire que certains hommes sont avertis par leur jambe ou par un battement de leur tempe.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je l'ai vu quand on l'a rapporté... sa tête saignait là, mademoiselle, à la tempe...René Bazin (1853-1932)
Le soleil, la poussière avaient noirci la tempe et une joue visible entre les bras en oreiller.Paul Adam (1862-1920)
Quel secret mystérieux de doute et de terreur diras-tu à l'oreille de l'homme assez osé pour te poser sur sa tempe amaigrie ?George Sand (1804-1876)
Il imagina le corps de son père avec une blessure de pistolet à la tempe...Paul Adam (1862-1920)
Elle avait une large blessure près de la tempe, mais elle ne la sentait pas, et demandait seulement si elle avait quelque chose au visage.George Sand (1804-1876)
Il posa sa main sur ma tête, le pouce sur une tempe, l'index sur l'autre, murmura de longues phrases incompréhensibles et..... pour finir me cracha légèrement à la figure.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TEMPLE » s. f.

Partie double de la tête, qui est à l'extremité du front entre les yeux & les oreilles. Le haut de la temple est formé d'un os qu'on appelle l'os écaillé, parce qu'il est amenuisé en guise d'écaille ; & sa partie inferieure s'appelle lithoïde, ou l'os pierreux, parce qu'il est raboteux, & ressemble à un rocher. L'os des temples est le plus foible des os de la tête : d'où vient que les playes en cet endroit-là sont mortelles. Menage croit que ce mot vient du Latin tempra, d'où on a fait tempora, qui signifie la même chose. Mais les Medecins disent qu'on a appellé cette partie de la tête tempora, parce qu'elle monstre le temps ou l'âge de l'homme, à cause que c'est le poil de cet endroit-là qui blanchit le premier : ce qu'Homere a bien reconnu, lors qu'il a appellé les hommes poliocrotaphes, c'est à dire, qui grisonnent premierement par les temples.
Déjouez les pièges ! « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ? « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ?

Un doute sur l'accord du participe passé des verbes impersonnels ? Suivez le guide !

12/03/2020