tiare

 

définitions

tiare ​​​ nom féminin

anciennement Coiffure conique portée par certains dignitaires dans l'Orient antique.
Coiffure papale à trois couronnes. La tiare pontificale. —  au figuré Dignité papale.

tiaré ​​​ nom masculin

Plante polynésienne dont on utilise les fleurs pour préparer le monoï.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « tiare »

Tous, sans exception, prirent part à la danse : ni la tiare, ni la mitre, ni l'étole ne furent protégées contre la faux de l'impitoyable ménétrier.Champfleury (1821-1889)
Sur l'impériale était une tiare avec tous les attributs de la papauté en bronze doré.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Cette rivalité, cette dispute prématurée de la tiare, dans leur furieux désir à tous deux, révolutionnait le monde noir depuis longtemps.Émile Zola (1840-1902)
La coiffure est haussée, surexhaussée par différents moyens ; elle semble imiter la mitre ou la tiare persane qu'on avait admirée sur ces têtes angéliques.Jules Michelet (1798-1874)
En somme, il n'a qu'un but, la tiare, et il le montre même trop, ce qui use un candidat...Émile Zola (1840-1902)
L'œil fixe et la face aussi pâle que les perles de sa tiare, il haletait, presque effrayé par lui-même, et l'esprit perdu dans des visions funèbres.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ce temps-ci, plus éclairé, dépouille les souverains de l'auréole, et la jeunesse se permet de ne pas croire à la couronne plus qu'à la tiare.George Sand (1804-1876)
Pardaillan ébloui, transporté en pays de rêve et de mystère, palpitait voyant le trône et la tiare.Michel Zévaco (1860-1918)
Il roulait entre ses doigts l'extrémité des bandelettes qui tombaient de sa tiare sur ses épaules, les yeux baissés, immobile.Gustave Flaubert (1821-1880)
À dix heures le pape arriva, tout habillé de blanc, et la tiare sur la tête.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
C'est avec un enivrement inexprimable qu'il saisit l'encensoir et qu'il se couronna de la tiare pour gouverner les esprits et les corps.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Nous nous embrasserons le jour où tous deux nous aurons au front, vous la couronne, moi la tiare.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Henri est très-massif en 1536 ; il porte plusieurs poids accablants, le sceptre, la tiare, et, avec ces fardeaux de roi et de pontife, beaucoup de chair et beaucoup de scolastique.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Le deuxième pantacle est une tête à triple visage, couronnée d'une tiare et sortant d'un vase plein d'eau.Éliphas Lévi (1810-1875)
À son ambition, il ne fallait rien moins que la tiare, et le pape le troublait, pour le moins, autant que les femmes et la boisson.Charles Gounod (1818-1893)
Les unes habitent isolément, avec la tolérance des caïds de quartiers, et deviennent d'équivoques élégantes à haute tiare dorée.Pierre Loti (1850-1923)
Comparez donc la critique qu'on accuse de brutalité, et celle qui se pose sur la tête la tiare de l'affabilité, du bon ton, de la courtoisie.Édouard Rod (1857-1910)
J'avais du plaisir à voir ce poteau sur lequel étaient peints la tiare et les clefs.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Un prêtre est en adoration devant la plante sacrée, placée sous un édicule ou naos que surmonte une tiare droite ou cidaris, garnie de plusieurs paires de cornes parallèlement appliquées.François Lenormant (1837-1883)
Le souverain pontife est porté en terre sur un brancard qui se brise, pendant qu'il essaie de reprendre l'équilibre, en jetant les jambes en l'air et en perdant sa tiare.Paul Gaffarel (1843-1920)
Afficher toutRéduire

Exemples de « tiaré »

Ici une digression est nécessaire au sujet du tiaré miri, – objet qui n'a point d'équivalent dans les accessoires de toilette des femmes européennes.Pierre Loti (1850-1923)
Sur les rives, en courant, elle cueillait le parfum tiaré dont certaines senteurs, au hasard encore, étaient mortelles, et la replongeaient dans la nuit.Victor Segalen (1878-1919)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TIARE » s. f.

La triple couronne du Pape, qu'on appelle autrement le Regne. Ce mot est venu des Orientaux, chez lesquels il signifie une espece de mitre ou coeffure que portoient particulierement les Sacrificateurs en Perse. Il vient du Latin tiara. Voyez REGNE.
 
La tiare & les clefs sont les marques de la dignité Papale. La tiare est celle de son rang, & les clefs celle de sa jurisdiction ; car dés que le Pape est mort, on represente ses Armes avec la tiare seulement sans les clefs. L'ancienne tiare étoit un bonnet rond, élevé, & entouré d'une couronne. Boniface VIII. fut le premier qui en adjousta une autre, lors qu'il s'attribua un droit souverain sur les domeines temporels. Enfin Benoist XII. y en adjousta une troisiéme, aprés avoir decidé que l'autorité Pontificale s'étendoit sur les trois Eglises, la militante, la souffrante, & la triomphante.
Les mots du bitume Charbonner Charbonner

v. dérivé de charbon, dans l’expression aller au charbon, travailler dur, bosser.

Aurore Vincenti 21/02/2020