tutoiement

 

définitions

tutoiement ​​​ nom masculin

Action de tutoyer.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On les voit croître en santé et en force, respirant le bonheur de leur âge auprès de cette mère qui les rapproche encore d'elle par la douce familiarité du tutoiement.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Le contrefait s'était dressé sous le tutoiement, devant l'apparition et dans ses yeux aux regards croisés, une flamme courut, extraordinaire, comme celle qui danse sur les marais.Émile Bergerat (1845-1923)
Mais, pour commencer le tutoiement, supposons que je t'embête dans le moment actuel ; que diras-tu, voyons un peu ?Édouard Corbière (1793-1875)
Du jour où elle était devenue la femme de mon oncle, elle avait cru se mettre à la hauteur de sa situation en supprimant le tutoiement de son vocabulaire.Jean de la Brète (1858-1945)
Ils auraient voulu se dire au moins une phrase aimable ; mais le tutoiement s'étranglait dans leur gorge.Émile Zola (1840-1902)
Il y aurait un détail bien simple pour changer la face des choses, c'est qu'au lieu de nous dire vous, nous fissions acte de tutoiement réciproque une fois pour toutes.George Sand (1804-1876)
Le tutoiement conduit à une grande familiarité, laquelle mène à son tour à des brouilles plus ou moins fâcheuses.Jules Rostaing (1824-?)
Le vous avait, dans son intonation, la tendresse du tutoiement qu'elle n'osait pas encore, même aux heures où, librement, leurs aveux communiaient.Victor Margueritte (1866-1942)
Ils partagent avec les acteurs la manie du tutoiement, et ce sont justement leurs propos qui provoquent dans l'homme les hauts-le-cœur les plus précipités.Fernand Desnoyers (1828-1869)
On se balafre avec le tutoiement citoyen pour arriver à se faire dire monsieur le comte.Victor Hugo (1802-1885)
Elle fixe les planches de sapin de ma chambre comme si elle y suivait encore la vibration de mon tutoiement.Jules Renard (1864-1910)
Ce sont eux qui ont imaginé de ne jamais parler aux chaouchs qu'en les tutoyant, le tutoiement étant considéré comme un acte d'indiscipline, mais non comme une injure.Georges Darien (1862-1921)
Renée, effarouchée par ce tutoiement dans le vestiaire plein de valets, lui lança un coup d'œil d'espiègle reproche.Daniel Lesueur (1854-1921)
Puis, soudain, le tutoiement saisit sa pensée ; et ce fut comme un grand éclair illuminant son existence, lui montrant toute l'infâme vérité, toute leur trahison, toute leur perfidie.Guy de Maupassant (1850-1893)
Gaston n'attendit pas une intimité, qui s'affirma bien vite par le tutoiement échangé sans résistance, pour me demander des confidences, pour m'en faire.Louis Ulbach (1822-1889)
Cette visite n'était pas pour lui plaire, pas plus que ce tutoiement auquel elle s'obstinait, bien qu'il eût évité de la tutoyer lui-même.Hector Malot (1830-1907)
Elle a cela de commun avec le tutoiement, qu'elle est comme lui un vrai trompe-l'œil.Jules Rostaing (1824-?)
Assieds-toi, ma fille, ajouta-t-il avec simplicité, employant, bien qu'il ne l'eût jamais vue, le tutoiement d'une proche parenté.M. Maryan (1847-1927)
Le tutoiement par lequel il m'accueillit me parut de bon augure, et je lui serrai la main avec effusion.Jules Lermina (1839-1915)
Dans les assemblées générales des gavots, le tutoiement était interdit d'une façon absolue et chacun devait y donner l'exemple de la propreté et de la tenue.Paul Sébillot (1843-1918)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020