valenciennes

 

définitions

valenciennes ​​​ nom féminin

Dentelle fine, fabriquée initialement à Valenciennes, puis en Belgique.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Marie faisait un petit bonnet de valenciennes ; quand elle l'eut terminé, elle le plaça sur son petit poing fermé et le lui montra.Pierre Sales (1854-1914)
Un cri d'extase nous échappa devant cet ouvrage merveilleux, comparable aux plus ruineuses valenciennes.Raymon Roussel (1877-1933)
Cette belle créature était vêtue d'un corsage tout en valenciennes sur mousseline de soie couleur paille, et d'une longue jupe en lourd broché noir dont la traîne ondulait derrière elle.Daniel Lesueur (1854-1921)
Naturellement, quand j'ai vu une valenciennes très jolie...Émile Zola (1840-1902)
Nous avons, je pense, produit un rapport équilibré qui continuera à exercer une pression sur les autorités valenciennes.Europarl
Elle choisit, pour cette nuit-là, une chemise et un bonnet garnis de valenciennes.Émile Zola (1840-1902)
Il semble que les autorités valenciennes aient élaboré cette loi stalinienne afin de pouvoir réaliser leurs plans à un prix avantageux.Europarl
Mais, devant le succès de la valenciennes, elle ne put résister à l'envie d'en tirer encore un mouchoir.Émile Zola (1840-1902)
Valenciennes avait essuyé quarante-un jours de bombardement, et avait été accablée de quatre-vingt-quatre mille boulets, de vingt mille obus, et de quarante-huit mille bombes.Adolphe Thiers (1797-1877)
Autour des colonnes, descendaient des volants de malines et de valenciennes, des jupes blanches de danseuses, déroulées en un frisson blanc, jusqu'à terre.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020