viscosité

 

définitions

viscosité ​​​ nom féminin

État de ce qui est visqueux (1). Viscosité d'une huile.
État d'un corps dont la surface est visqueuse, gluante. La viscosité d'un poisson.
Psych. Viscosité mentale, engluement de la pensée dans certaines affections.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Vers 200°, sa viscosité est telle qu'on peut retourner le vase qui le contient sans en renverser.Eugène Muller (1826-1913)
Ces résultats subsistent pour toutes les hypothèses vraisemblables sur la viscosité.Pierre Puiseux (1855-1928)
La chair crue n'a qu'un inconvénient ; c'est de s'attacher aux dents par sa viscosité ; à cela près, elle n'est point désagréable au goût.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Le mur suintait ; il tombait de la voûte des gouttes d'eau ; le dallage qui pavait le corridor avait la viscosité d'un intestin.Victor Hugo (1802-1885)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VISCOSITÉ » s. f.

Qualité de ce qui est gluant, qui fait que les corps visqueux & gluants sont composez de parties jointes & appliquées l'une à l'autre avec telle égalité, que n'y ayant point de raison pourquoy les unes se separent plustost que les autres, elles resistent long-temps à la pleine separation, & obeïssent plustost par une extension de part & d'autre à la violence qui leur est faite. Les limaçons jettent une certaine viscosité, qui laisse sur les murailles une marque, une impression de leur passage.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020