abêtir

 

définitions

abêtir ​​​ verbe transitif

Rendre bête, stupide. ➙ abrutir, crétiniser. Ces lectures idiotes l'abêtissent. —  pronominal Il s'abêtit dans ce milieu.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'abêtis

tu abêtis

il abêtit / elle abêtit

nous abêtissons

vous abêtissez

ils abêtissent / elles abêtissent

imparfait

j'abêtissais

tu abêtissais

il abêtissait / elle abêtissait

nous abêtissions

vous abêtissiez

ils abêtissaient / elles abêtissaient

passé simple

j'abêtis

tu abêtis

il abêtit / elle abêtit

nous abêtîmes

vous abêtîtes

ils abêtirent / elles abêtirent

futur simple

j'abêtirai

tu abêtiras

il abêtira / elle abêtira

nous abêtirons

vous abêtirez

ils abêtiront / elles abêtiront

 

synonymes

abêtir verbe transitif

abrutir, crétiniser, hébéter

s'abêtir verbe pronominal

s'abrutir, se crétiniser

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Songez-vous que l'homme, après avoir nié la dignité et le droit de la femme, travaillera de plus en plus à l'abêtir dans l'intérêt de son despotisme ?Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Et que proposent-elles, sinon de s'assouvir, de s'abêtir, de se détourner et d'oublier ?Hippolyte Taine (1828-1893)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABESTIR » v. act.

Rendre un homme stupide & semblable à une beste à force de mauvais traittemens. Il a abesti son valet. son fils est tout abesti. Nabucodonosor fut abesti par un juste jugement de Dieu. les yvrognes s'abestissent par l'excez du vin. les afflictions, la solitude abestissent les gens.
 
ABESTI, IE. part. & adject. Ce mot vient du Latin bestia.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020