abrité

 

définitions

abrité ​​​ , abritée ​​​ adjectif

Qui est à l'abri des intempéries. Une terrasse bien abritée.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cinq minutes après, l'espion était à son poste, à dix pas tout au plus de son ancien rival et complètement abrité par les enchevêtrements du feuillage.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Le centre, abrité de la guerre, pense, innove dans l'industrie, dans la science, dans la politique ; il transforme tout ce qu'il reçoit.Jules Michelet (1798-1874)
Dans cette chambre se trouvait, dressé sur une estrade et abrité sous de lourds rideaux, un lit de pied.Ernest Daudet (1837-1921)
Chacun est installé, étendu sur la plate-forme, bien abrité sous les manteaux et les couvertures de voyage.Félix Nadar (1820-1910)
Mais quand j'arrivai au lieu même, je reconnus qu'évidemment, lorsque j'avais abrité ma pirogue, je n'avais pu passer par là ni aux environs.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Ce fut ainsi que nous restâmes unis, moi, réfugié dans le travail, lui, abrité dans son hospice.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Nos conversations le soir, autour d'un morceau de cheval étique, dans les malheureuses maisons où nous avions abrité nos fourniments, n'étaient pas gaies.Amédée Achard (1814-1875)
On avait fait un grand feu dans une chambre à coucher, qui portait le nom de chambre nuptiale, parce qu'elle a abrité je ne sais combien de jeunes épousées.Arsène Houssaye (1815-1896)
Là, abrité derrière une clôture en planches, il promena ses regards sur toute l'étendue de la plaine.Jules Girardin (1832-1888)
La verte falaise est sans rochers, mais sa hauteur suffit pour donner à la route qu'elle surplombe cette physionomie d'asile abrité, reposant attrait des vallées au pied des montagnes.Paul Bourget (1852-1935)
Il est parfaitement abrité, puisque de ses eaux on ne voit même pas la mer, avec laquelle il communique par un étroit goulet facile à défendre.Élisée Reclus (1830-1905)
Il est abrité du vent, car il se trouve un peu en contre-bas du point culminant du sommet que son toit ne dépasse pas.Henry de Graffigny (1863-1934)
Je m'élançai du buisson derrière lequel j'étais abrité, et je me dirigeai vers le pantin ou morceau de lard attaché au plafond.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Il occupait les anciennes dépendances d'un grand hôtel, un pavillon qui avait abrité le personnel des écuries, et dont on avait fait une très confortable maison moderne.Émile Zola (1840-1902)
Les deux corps sont pleins de santé ; mais ils ont le plus grand besoin, pour la conserver, d'entrer promptement dans un lieu abrité.René Desgenettes (1762-1837)
Ils retournèrent en gémissant et s'enfoncèrent dans une espèce de canal entièrement abrité sous l'ombrage, mais presque comblé par les troncs d'arbres.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Le chant était toute la providence de ce petit nid humain abrité sous l'ombre du clocher de la cathédrale.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
En effet, la jeune mère était assise devant sa porte, son petit enfant dormait couché sur ses genoux, abrité du soleil par un petit lange bien blanc.Éliphas Lévi (1810-1875)
Les plus courageux devaient se borner à se promener sur le pont abrité par la tente.Jules Verne (1828-1905)
Là, sur le plateau, ils choisirent un endroit bien abrité du vent, et auquel le soleil de midi devait verser toute sa chaleur.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020