accroire

 

définitions

accroire ​​​ verbe transitif

littéraire Faire accroire qqch. à qqn, faire croire ce qui n'est pas vrai ; tromper.
En faire accroire à qqn, le tromper, lui mentir. ➙ abuser.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On ne m'en a jamais fait accroire, à moi ; et, en voyant un homme, j'ai toujours deviné dans ses yeux ce qu'il était !...Paul de Kock (1793-1871)
On lui fit accroire qu'il ne pouvoit courir risque de la vie ; mais que s'il ne reconnoissoit ses juges, il seroit prisonnier pour le reste de ses jours.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
N'était-il pas singulier qu'il se fût ainsi tenu à l'écart, et ne pouvait-on légitimement supposer qu'il avait voulu en faire accroire à ses trop crédules collègues ?Jules Verne (1828-1905)
On leur fait accroire qu'à force de soumission et de dévoûment elles obtiendront de leurs époux une réciprocité d'amour et de fidélité ; on les abuse !George Sand (1804-1876)
C'était un moyen de faire parvenir mon nom jusqu'à elle ; mais je cherchais à me faire accroire que c'était un acte de justice envers sa mémoire.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
L'empereur ne s'en faisait pas accroire sur sa position ; en consacrant ce retour de principes, il n'assurait rien de plus pour lui.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Il a voulu nous faire accroire depuis qu'il s'étoit éloigné parce qu'il voyoit bien qu'elle mourroit.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Je n'aime point un charlatan qui veut me faire accroire que je suis malade pour me vendre ses pilules.Émile Faguet (1847-1916)
Gilles ne poussa pas un cri, ne hasarda pas une parole de nature à laisser accroire qu'il ignorait les pavillons.René Boylesve (1867-1926)
J'ai dit que l'empereur, en voyant tant de difficultés, ne s'en faisait point accroire sur les résultats dont sa pénible situation pouvait être suivie ; en voici la preuve.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Que prétendez-vous donc me faire accroire, en disant que certaines sympathies veillent sur moi pour opérer ce rapprochement ?George Sand (1804-1876)
Il n'y a pas de paysanne bête qui ne lui fasse accroire tout ce qu'elle veut...Émile Gaboriau (1832-1873)
J'ai vu qu'elle prétendoit en galanterie, et on lui faisoit accroire tout ce qu'on vouloit.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Il chercha d'abord à me faire accroire qu'il ne s'agissait que de querelles de ménage.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Cependant, malgré qu'il s'imaginât avoir fait sa fortune, il s'en faisait si peu accroire, que je lui sus un gré infini de ne pas s'en enorgueillir.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
D'ailleurs, comme il serait fort difficile de lui en faire accroire, nous lui dirons, aussi vite que nous le pourrons, le mot de toutes nos énigmes.George Sand (1804-1876)
Ce n'est pas que ce soit difficile, car il est bête comme tout ; on lui fait accroire tout ce qu'on veut.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Vous ne voyez donc pas que les savants se moquent de nous : quils voudraient nous faire accroire que les pigeonneaux tètent ?Frédéric Mistral (1830-1914)
Prétends-tu nous faire accroire que ta sœur se promène sur les routes avec des gens que tu ne connais pas ?Georges Ohnet (1848-1918)
Il fut suivi par trois écoliers, bonshommes de quinze ou seize ans, à la mine effrontée, se poussant pour faire accroire qu'ils avaient l'honneur d'être ivres.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ACCROIRE » v. n.

Faire croire à quelqu'un une chose fausse. La plus-part du peuple est si sot, qu'on luy fait accroire tout ce qu'on veut. Ce mot vient de accredere, qui a été dit en la basse Latinité pour signifier prester.
 
ACCROIRE, signifie aussi, Tromper. La plus-part des valets en font bien accroire aux maistres qui se confient en eux.
 
Il signifie encore, Concevoir de la vanité, s'enorgueillir. Les favoris des Princes sont sujets à s'en faire accroire. cette femme est belle, mais elle s'en fait trop accroire, elle est trop vaine de sa beauté. Ce mot & ses derivés viennent du Latin accrescere.
Le mot du jour Confinement Confinement

Confinement est sans aucun doute le mot du jour, jour un peu long, à notre regret, mais qui incite ou qui invite à la réflexion.

Alain Rey 15/04/2020