abuser

 

définitions

abuser ​​​ verbe transitif

Abuser de… : user mal, avec excès. Abuser de la patience de qqn. —  sans complément Vraiment, il abuse, il exagère.
Abuser d'une personne, la violer.
littéraire Tromper. ➙ duper, leurrer, mystifier.

s'abuser ​​​ verbe pronominal

Se tromper, se méprendre. locution Si je ne m'abuse : sauf erreur.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'abuse

tu abuses

il abuse / elle abuse

nous abusons

vous abusez

ils abusent / elles abusent

imparfait

j'abusais

tu abusais

il abusait / elle abusait

nous abusions

vous abusiez

ils abusaient / elles abusaient

passé simple

j'abusai

tu abusas

il abusa / elle abusa

nous abusâmes

vous abusâtes

ils abusèrent / elles abusèrent

futur simple

j'abuserai

tu abuseras

il abusera / elle abusera

nous abuserons

vous abuserez

ils abuseront / elles abuseront

 

synonymes

abuser verbe transitif

[sans complément]

exagérer, passer, dépasser la mesure, les bornes, ne pas y aller de main morte, charrier (familier), pousser (familier), y aller fort (familier), tirer sur la corde (familier), être gonflé (familier), ambitionner (familier, Québec)

tromper, attraper, avoir, berner, duper, leurrer, mystifier, se jouer de, blouser (familier), mener en bateau (familier), pigeonner (familier), rouler (familier), monter le job à (vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous ne devons ni pouvons abuser de la liberté, car une telle attitude mettrait en péril la liberté elle-même, mais aussi le droit de se déplacer librement.Europarl
Nous ne devons pas nous laisser abuser par des déclarations prometteuses mais vides de sens à propos des patients et des consommateurs.Europarl
Mais une partie du problème et des sujets qui ont dominé cette discussion résultaient également d'une volonté délibérée d'user et d'abuser du système existant.Europarl
Bien sûr, il est essentiel que nous continuions à évaluer les effets néfastes mais nous ne pouvons pas en abuser.Europarl
Il y a eu de vastes campagnes de relations publiques qui avaient pour objectif de donner l’impression de changements effectifs, mais ne nous laissons pas abuser par ces campagnes.Europarl
Toutefois, ne nous laissons pas abuser et n'hésitons pas à interrompre le dialogue si la situation se détériore.Europarl
Cela permettrait de mettre fin aux pratiques qui persistent malheureusement à l'heure actuelle et qui consistent à abuser de ces articles pour limiter la liberté d'expression.Europarl
Il faut faire pression sur la junte militaire et ne pas consentir que subsistent en cachette des moyens indirects d'abuser la démocratie.Europarl
J'espère seulement que vous resterez convaincu que je n'ai pas la plus légère idée d'abuser du bonheur que j'ai eu en saisissant l'occasion de vous être utile.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
L'octroi du droit d'asile est un bien précieux dont il ne faut pas abuser, comme c'est hélas très souvent le cas.Europarl
Il est toutefois essentiel, il faut le souligner, qu'on ne peut en aucun cas abuser du principe de subsidiarité pour affaiblir le droit communautaire.Europarl
Mais il y aura toujours un petit nombre de personnes, quel que soit le pays, prêts à abuser d'un système.Europarl
Enfin, ce dernier point signifie aussi que les compagnies d'assurance et les entreprises ne pourront en abuser car, dans ce cas, l'affaire passe devant le juge.Europarl
Par ailleurs, mieux vaut améliorer les structures d'accueil pour les réfugiés et les demandeurs d'asile, aujourd'hui traités comme délinquants qui veulent abuser de la procédure.Europarl
Toutefois, nous voulons aussi introduire de nouvelles disciplines car il subsiste, dans le système des plafonds actuels par boîte, des failles que certains pays ont exploitées au point d'en abuser.Europarl
Mais alors, évitons de nous laisser abuser et gardons-nous de décrire comme une réussite et un progrès ce qui ne l'est pas.Europarl
Nous avons une technologie remarquable entre les mains, mais la liberté qu'elle nous apporte a également permis aux criminels d'abuser de cette technologie.Europarl
Ne vous laissez pas abuser par les protectionnistes de tous pays, mais entrez dans le nouveau millénaire avec un concept neuf.Europarl
La tendresse des femmes les rend toujours trop confiantes, et vous n'en profitez que pour nous abuser cruellement.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Certains de mes collègues députés ont exprimé une critique, disant qu'il fallait veiller à ne pas abuser du champ du rapport, à ne pas l'élargir.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABUSER » v. act.

Faire un mauvais usage de quelque chose. Il ne faut pas abuser des Sacremens, abuser de la bonté de Dieu. les Heretiques abusent de l'Ecriture, ils en corrompent le sens. il ne faut pas abuser de la patience des Juges, plaider trop long-temps, dire des choses inutiles. ce Magistrat abuse de sa charge, de son pouvoir, de son authorité, quand il l'employe pour servir à ses interests particuliers.
 
ABUSER, signifie aussi, Tromper, seduire. Les faux Prophetes, les Charlatans abusent les peuples, abusent de leur credulité. les meilleurs Arithmeticiens s'abusent quelquefois en leur calcul. nostre amour propre nous abuse, nous fait suivre nos passions, qui nous abusent, qui nous trompent. j'ay pris cet Autheur pour un autre, je me suis abusé en le citant. il a abusé de ma facilité.
 
ABUSER, signifie plus particulierement, Suborner une femme, une fille. Il faut être bien malhonneste homme pour abuser de la femme de son amy, pour abuser la fille de son hoste. il a abusé long-temps cette fille de l'esperance de l'espouser, & puis il en a pris une autre.
 
ABUSÉ, ÉE. part. & adj.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020