aérage

 

définitions

aérage ​​​ nom masculin

Ventilation par de l'air renouvelé et réfrigéré, dans les galeries souterraines.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au-dessus de la porte s'ouvrait un trou d'aérage laissant passer une fraîche colonne d'air, qui renouvelait ainsi l'atmosphère appauvrie de la cellule.Jules Verne (1828-1905)
L'aérage ne se faisait pas, au fond de cette voie éloignée.Émile Zola (1840-1902)
Un ventilateur à bras fonctionnait bien, mais l'aérage s'établissait mal, on retira à trois reprises des haveurs évanouis, que l'asphyxie étranglait.Émile Zola (1840-1902)
Quinze de ces puits sont conservés pour l'aérage du souterrain.Ernest Deharme (1838?-1916)
Malgré le long aérage il régnait dans ces couloirs une odeur indéfinissable d'hôpital mal tenu, mélange de bouteilles et de faguenas.Georges Eekhoud (1854-1927)
Ensuite, à mesure qu'on s'enfonçait dans les autres voies, qui recevaient seulement leur part disputée d'aérage, le vent tombait, la chaleur croissait, une chaleur suffocante, d'une pesanteur de plomb.Émile Zola (1840-1902)
Cette galerie qui se continuait jadis à l'ouest était recoupée au bas de l'escalier par un autre souterrain partant de la courtine, comme l'indique une bouche d'aérage.Eugène Lefèvre-Pontalis (1862-1923)
On avait pourtant donné des ordres sévères, car des fuites de grisou s'étaient déclarées, le gaz séjournait en masse énorme, dans ces couloirs étroits, privés d'aérage.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020