agglomérer

 

définitions

agglomérer ​​​ verbe transitif

Unir en un tout, en un bloc cohérent (par exemple, des matières à l'état de fragments ou de poudre ➙ agglutiner).

s'agglomérer ​​​ verbe pronominal

Se réunir en une masse compacte.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'agglomère

tu agglomères

il agglomère / elle agglomère

nous agglomérons

vous agglomérez

ils agglomèrent / elles agglomèrent

imparfait

j'agglomérais

tu agglomérais

il agglomérait / elle agglomérait

nous agglomérions

vous agglomériez

ils aggloméraient / elles aggloméraient

passé simple

j'agglomérai

tu aggloméras

il aggloméra / elle aggloméra

nous agglomérâmes

vous agglomérâtes

ils agglomérèrent / elles agglomérèrent

futur simple

j'agglomérerai / ro j'agglomèrerai

tu aggloméreras / ro tu agglomèreras

il agglomérera / ro il agglomèrera / elle agglomérera / ro elle agglomèrera

nous agglomérerons / ro nous agglomèrerons

vous agglomérerez / ro vous agglomèrerez

ils aggloméreront / ro ils agglomèreront / elles aggloméreront / ro elles agglomèreront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ces langues possèdent un riche vocabulaire, ce qui est dû surtout à la possibilité qu'ont les mots de s'agglomérer, de se réunir entre eux pour produire des mots nouveaux.François Lenormant (1837-1883)
Voyons-nous enfin leur population déserter les campagnes pour aller s'engloutir dans les mines, s'agglomérer dans les villes manufacturières, se matérialiser dans de vastes usines ?Frédéric Bastiat (1801-1850)
À côté de la tendance qui porte les hommes à diviser la terre, il en existe donc une autre qui les porte à l'agglomérer.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020