albâtre

 

définitions

albâtre ​​​ nom masculin

Minéral formé de gypse ou de calcite très blanc.
Un albâtre : un objet en albâtre.
poétique D'albâtre : d'une blancheur éclatante.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pourtant, ça et là, des monticules étincelant au soleil, et, à une longue distance, quelques vapeurs légères, se tordant en spirales dans l'espace, rompaient l'uniformité de ce champ d'albâtre.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Sa main était longue et sèche, mais blanche comme l'albâtre, et chargée de bagues de tous les pays du monde.George Sand (1804-1876)
Elle était toute revêtue, à la voûte et aux parois, d'un stuc blanc comme l'albâtre.George Sand (1804-1876)
Tant d'orages ont terni ton éclat que ceux qui passent ne savent plus si tu es d'albâtre ou d'argile sous ton crêpe funèbre.George Sand (1804-1876)
La délicatesse de ses mains d'albâtre et de son pied chaussé de satin, étaient les seuls indices révélateurs de son existence aristocratique.George Sand (1804-1876)
Une marche d'onyx entourait un bassin ovale ; de fines pantoufles en peau de serpent étaient restées sur le bord avec une buire d'albâtre.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ce réduit mystique était éclairé d'une lampe d'albâtre en forme de globe, qui projetait une lueur pâle, semblable au crépuscule du soir.Louise Fusil (1771?-1848)
On n'employait que deux sortes de pierre à les fabriquer, le calcaire et l'albâtre ; mais les têtes qui les surmontent étaient souvent en bois peint.Gaston Maspero (1846-1916)
Une veilleuse brûlait dans un globe d'albâtre suspendu au plafond ; mais on ne paraissait pas même être entré dans cette chambre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Toute la lumière arrivait du haut, mais cachée par des feuilles d'albâtre, qui formaient comme un plafond à la rotonde.George Sand (1804-1876)
Elles allaient toutes au bain, aussi portent-elles des urnes d'albâtre remplies d'essences, des bassins d'or garnis de pierreries, des miroirs, etc.Alcide Bonneau (1836-1904)
Il y avait aussi, sur la cheminée, deux vases en porcelaine avec des fleurs, au milieu une pendule en albâtre avec des agréments affreux.Henry Murger (1822-1861)
Il me prend pour un ingénieur, et veut m'intéresser à des mines d'albâtre et à des mines d'argent qu'il prétend avoir découvertes.Ernest Michel (1837-1896)
La moiteur de l'atmosphère avait revêtu les murailles et les arbres d'une couche de givre aussi blanche que l'albâtre.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
On y rencontre encore une espèce de pierre qui exhale, en la frottant, une odeur infecte, brûle comme le bitume, se polit comme l'albâtre, et sert à paver les cours.Volney (1757-1820)
C'était une pâle et blonde personne, aux longs cheveux bouclés tombant sur ses épaules, aux grands yeux bleus languissants, aux lèvres rosées et aux mains d'albâtre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'efflorescence d'un blanc d'albâtre qui couronnait le sommet de la ladure devait payer leur fatigue.Émile Souvestre (1806-1854)
Seul dans la demi-clarté que jetait la lampe d'albâtre, il promenait ses regards mornes sur ce cabinet qui lui rappelait de si heureux jours.George Sand (1804-1876)
Par terre, aux coins de l'estrade, des urnes en albâtre pleines de myrrhe fument, lentement.Gustave Flaubert (1821-1880)
Quatre lampes de bronze fumaient aux angles d'un tombeau de marbre noir sur lequel une figure d'albâtre était couchée dans l'attitude du sommeil.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALBASTRE » subst. masc.

Pierre fort blanche, & aisée à tailler, propre pour faire des statuës, ou de petits vases. La Madelaine cassa un vaisseau d'albastre, quand elle parfuma les pieds du Sauveur. Albastre chez les Anciens signifioit une boëste à parfums, & plusieurs Naturalistes le mettent au rang des marbres, quoy que ce soit une pierre fort tendre. Dioscoride & Galien appellent l'albastre, Onix. Quelques-uns tirent ce mot du Latin albus, à cause de la blancheur de cette pierre : d'autres du Grec alabastron, qu'ils tirent d'a privatif, & de lambano, capio. Cette pierre est si unie, que les mains glissent dessus sans pouvoir s'y attacher.
 
On dit figurément d'une femme fort blanche, qu'elle a la gorge d'albastre, le teint d'albastre, que c'est de l'albastre animé.
Les mots de l’époque Sommes-nous envahis par les anglicismes ? Sommes-nous envahis par les anglicismes ?

Quand on demande aux gens ce qui pourrait mettre la langue française en danger, on entend souvent citer les anglicismes et la place trop importante que l’anglais prendrait aujourd’hui dans notre langue.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 26/11/2020