Email catcher

amble

définitions

amble ​​​ nom masculin

Allure d'un cheval, etc., qui se déplace en levant en même temps les deux jambes du même côté. Chameau qui va l'amble.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La route était toute tracée ; cinq ou six chevaux avaient laissé leurs empreintes, sur la neige ; un de ces chevaux marchait l'amble.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Là-bas, ils courent à l'amble (c'est-à-dire quand le cheval lève en même temps les deux pattes du même côté).Ouest-France, 25/11/2017
Un ours blanc, qu'il avait aperçu de loin, ne tarda pas à s'émouvoir, et vint, rugissant de joie et trottant l'amble, comme de coutume.René Bazin (1853-1932)
J'ai un joli petit cheval qui va l'amble.Arthur de Gobineau (1816-1882)
Un cheval bien entraîné peut produire un amble dont la vitesse est supérieure à celle du galop.Ouest-France, 12/09/2019
La bête va l'amble ta ta ta, ta ta ta !Jules Vallès (1832-1885)
Après avoir passé deux de ces pozos, l'inconnu aperçut au loin des chevaux entravés à l'amble devant un misérable toldo.Gustave Aimard (1818-1883)
Mes mouvements souples et élastiques étaient changés en un amble pénible.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Un quart d'heure après, la porte s'ouvrit, un cavalier sortit de l'hôtel : le cheval de ce cavalier marchait l'amble.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais il n'y avait pas à s'y tromper : c'était celui qui marchait l'amble.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ces deux autres allures (le tölt et l'amble) permettent à ce cheval de faire de nombreux kilomètres sans fatigue ni pour lui ni pour le cavalier.Ouest-France, 22/06/2015
Détournant alors la tête de leurs chevaux, ils prirent l'amble, suivis de leurs domestiques, et se dirigèrent vers la sortie septentrionale du camp.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
L'ermite, trop prompt à battre l'amble sur un sujet scabreux, demeura tout interdit.Ferdinand Fabre (1827-1898)
C'étaient bien les mêmes : un des chevaux marchait l'amble.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce cliché illustre parfaitement la particularité des girafes qui marchent l'amble.Ouest-France, 26/09/2017
Suivre le cheval marchant l'amble jusqu'à ce qu'on sût où il menait son cavalier, ou jusqu'à ce que l'on perdît sa trace.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il est apprécié pour son amble confortable, sa capacité de traction et sa polyvalence.Ouest-France, 29/09/2021
Les deux bêtes, côte à côte, trottaient l'amble, en enfonçant leurs pieds dans le sable muet.Gustave Flaubert (1821-1880)
Chemin faisant, il me demanda si dans mon pays on aimait les mules qui vont l'amble ; il en montait une lui-même fort belle.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Ils ont tous une allure semblable à celle que nous appelons l'amble et dont on a beaucoup de peine à les déshabituer.Thomas Balch (1821-1877)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AMBLE » s. m.

Train, ou certaine alleure de cheval, lors que les deux jambes du même costé se meuvent ensemble, & que les deux autres se meuvent aprés. C'est la premiere alleure des poulains quand ils ne sont pas assez forts pour trotter. Pour leur entretenir cette alleure, on leur met des entraves, & on leur attache des bouchons de foin autour des paturons des jambes de derriere. Cette alleure est bannie des maneges, où l'on ne veut que le pas, le trot, & le galop. La haquenée est un cheval qui va l'amble. On appelle un cheval franc d'amble, quand il va l'amble lors qu'on le meine en main seulement avec le licou. On dit aussi au plur. Les grands ambles.
 
Vegece dit que l'amble est un petit pas de cheval fort viste qui plaist à celuy qui le monte, qui ne s'enseigne point par art, mais qui vient plustost naturellement.
 
Menage derive ce mot de ambulare, qu'on trouve chez les Auteurs Latins en la même signification. Nicod le derive du Grec amblyno, qui signifie tardo, frango, parce que l'amble est un train rompu. Les Latins ont appellé un cheval d'amble ou haquenée, ambulator equus ; Seneque, tolutarius ; Pline, asturco ; d'autres, gradarius, &c.
Le français des régions Millard ou flognarde ? Millard ou flognarde ?

Le millard – aussi orthographié milliard ou milhard – est une spécialité sucrée auvergnate qui consiste en une préparation à base de pâte à crêpes...

Mathieu Avanzi et Jean Mathat-Christol 28/10/2021