amiral

 

définitions

amiral ​​​ , amirale ​​​ , amiraux ​​​ nom et adjectif

nom Officier du grade le plus élevé dans la marine. —  adjectif Vaisseau, navire amiral, ayant à son bord un amiral, le chef d'une formation navale.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était évidemment jaloux de l'amiral, et semblait brûler du désir d'arracher les princesses à ce sol mouvant des vaisseaux sur lequel l'amiral était roi.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais une fois l'épaulette de côté, je ne connais plus ni amiral ni rien du tout.Alfred de Vigny (1797-1863)
Le pont de son vaisseau avait été complètement rasé par les boulets ennemis, et l'amiral avec deux officiers restaient seuls debout et sans blessure quand il se rendit.Thomas Balch (1821-1877)
C'est ce jour-là que nous avons levé l'ancre, après que ce faraud d'amiral français nous a eu passés en revue.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Un nouvel ordre de l'amiral, qui bouillait de rage et d'impatience, interrompit le sombre monologue du capitaine.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Les griefs particuliers s'ajoutaient ainsi aux convenances maritimes, et l'amiral trouvait l'occasion bonne pour les faire valoir.François Guizot (1787-1874)
Gondi, dans un beau mouvement de colère, dit qu'il était prêt à étrangler l'amiral de ses propres mains.Michel Zévaco (1860-1918)
Je vous dis que j'ai le permis de l'amiral, et je n'entends pas les carguer pour un petit bout de peint en rouge.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
On écrivit sur la tombe de l'amiral, qu'il avait été enlevé à la patrie par le poison.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
La fine moustache, que l'amiral portait avec un grand air chevaleresque, ajoutait encore à la spirituelle expression du visage.Ernest Myrand (1854-1921)
Que la femme de l'amiral soit toujours gardée à vue et qu'elle ne puisse rencontrer l'enseigne !Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il était d'usage de détester l'amiral, à peu près comme il est ordinaire, dans le service, de respecter ses chefs.Édouard Corbière (1793-1875)
L'amiral n'est que blessé et cet événement redouble la filiale vénération que le roi lui témoigne.Clarisse Bader (1840-1902)
Lorsque l'amiral riait en montant à bord, on pouvait en conclure qu'il venait de jouer quelque bon tour à l'un des élégans de la division.Édouard Corbière (1793-1875)
Ces vingt-quatre bâtimens seront prêts, j'espère, à mettre à la voile avant l'arrivée du contre-amiral.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
L'amiral m'assure, toutefois, que nos relations avec le pacha sont sur le pied le plus amical.Jean-François Champollion (1790-1832)
Même on en voyait un que les matelots se montraient : un amiral, oiseau d'une espèce rare et énorme, ayant sur ses longues pennes les trois étoiles dessinées en noir.Pierre Loti (1850-1923)
Dès le lendemain, malgré mes supplications et mes larmes, il demanda de l'emploi à l'amiral, et fit ses apprêts de départ.George Sand (1804-1876)
En ce moment le médecin du duc arriva tout effaré ; il était déjà à bord du vaisseau amiral, on avait été obligé d'aller le chercher là.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Enfin l'amiral, avec une lenteur étudiée, donna les derniers ordres pour le départ des canots.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AMIRAL » s. m.

Grand Officier de la Couronne qui commande en chef les armées navales d'un Estat. Il y a eu autrefois un Amiral du Ponant, & un Amiral du Levant. L'Amiral d'Arragon, d'Angleterre, l'Amiral de Hollande, l'Amiral de Zelande ne sont que des commissions. En Espagne on dit l'Admirante ; mais l'Amiral n'est là que le second Officier, qui a un General d'armée au dessus de luy. L'Amiral a droit de donner les congez tant en guerre qu'en marchandise. Il a le dixiéme des prises faites en mer & sur les greves, & celle des rançons & des represailles, le tiers de ce qu'on tire de la mer, ou qu'elle rejette, le droit d'ancrage, tonnes & balises. Les anciens Amiraux n'avoient point de jurisdiction contentieuse : elle appartenoit à leurs Lieutenants ou Officiers de robbe longue. Mais en l'an 1626. le Cardinal de Richelieu se fit attribuer l'autorité de decider & de juger souverainement de toutes les questions de la Marine, même des prises & du bris des vaisseaux : desorte que les Juges de l'Amirauté n'ont plus en cette matiere que la simple instruction ; le jugement s'en fait aujourd'huy au Conseil de la Marine composé de Conseillers d'Estat. Quand l'armée est licentiée, le vaisseau où aura été la personne du Roy avec toutes ses armes & munitions appartiennent à l'Amiral. Le premier Amiral en France fut Enguerrant de Coussy en 1284. selon Jean le Feron en son Traité des Amiraux. Mais du Tillet dit que le premier fut Amaury Vicomte de Narbonne.
 
Ce mot vient du Grec almyros, qui signifie salure, ou saline, comme qui diroit, Maistre des Salines, ou de la mer, qu'on appelle en Latin salum. Nicod. Les Grecs nommoient les Capitaines de mer, Almiraux. Covarruvias dit que selon Leon d'Afrique, ce mot est Arabe, & qu'il signifie Capitaine general de l'armée. D'autres disent que ce mot vient de l'Afriquain Amiras, qui sign. Prince. Nebricensis dit qu'en Arabe ce mot sign. Roy. D'autres Auteurs tiennent que ce mot vient du Grec almi, qui sign. eau salée, & de archos, Princeps. D'autres disent que ce mot vient du Grec myriarchos, qui sign. Celuy qui commande sur dix mille hommes. D'autres le derivent de Emir, ou Amir, qui signifie Seigneur en Arabe, & de alios, qui signifie marinus. C'est mal à propos que quelques-uns l'écrivent avec un d. Du Cange dit que chez les Sarrasins le nom de Amir a été donné à des Juges, Prevosts, Consuls, Capitaines, Vicerois, & aux Generaux de leurs flottes ; & que les Siciliens ont été les premiers, & ensuitte les Gennois, qui ont appellé Amiraux les Generaux de leurs armées navales.
 
AMIRAL, se dit aussi du principal vaisseau que monte l'Amiral. Il porte le pavillon quarré au grand mast, & quatre fanaux en pouppe. On appelle aussi Amiral, le principal vaisseau d'une flotte, quelque petite qu'elle soit. Quand deux navires de guerre de semblable banniere se rencontrent dans un même port, le premier arrivé a les prerogatives & la qualité d'Amiral : celuy qui arrive aprés, quoy que plus grand & plus fort, ne sera que Vice-Amiral. Il en est de même des terreneufviers, dont le premier arrivé prend la qualité d'Amiral, & la retient pendant tout le temps de la pêche. Il porte le pavillon au grand mast, donne les ordres, & assigne les places pour pêcher à ceux qui sont arrivez aprés luy, & regle leurs contestations.
 
Le mot d'Amiral se disoit autrefois de ceux qui commandoient dans les Provinces, aussi bien que sur la mer. On a dit aussi des Amiraux de Galeres. Monstrelet fait mention d'un Amiral des Arbalestriers.
Le mot du jour Tendresse Tendresse

Tendre renvoie, dès son apparition en français, à ce qui est jeune et plein de fraîcheur. Pensez à l’âge tendre ou au vert tendre des jeunes pousses à l’arrivée du printemps.

Aurore Vincenti 28/04/2020