ancre

 

définitions

ancre ​​​ nom féminin

Pièce d'acier suspendue à une chaîne, que l'on jette au fond de l'eau pour qu'elle s'y fixe et immobilise un navire. Tige, verge, organeau d'une ancre. Jeter l'ancre. Lever l'ancre : appareiller ; au figuré et familier partir, s'en aller.
Technique Pièce métallique destinée à s'opposer à une poussée.
Pièce en forme d'ancre qui règle l'échappement* d'une horloge.
 

synonymes

ancre nom féminin

grappin

jeter l'ancre

mouiller

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sur ce, nous filâmes par le bout notre petit câble, et, abandonnant notre ancre, nous fûmes remorqués hors de la portée des flèches.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Et quel mensonge que la prétention d'élire un roi au moment même où l'on invoque la monarchie comme l'ancre de salut !François Guizot (1787-1874)
Pendant que les gens de l'embarcation perdraient du temps, soit à lever leur ancre, soit à larguer leur chaîne, n'aurait-il pas pris assez d'avance pour se mettre hors d'atteinte ?Jules Verne (1828-1905)
Les deux hommes, après une course d'un petit quart-d'heure vers le fond du bras de mer, abaissèrent les voiles, jetèrent l'ancre et descendirent dans la chaloupe du bord, pour débarquer.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Sur ce, le capitaine fit jeter l'ancre d'espérance, de sorte que nous chassâmes sur deux, après avoir filé nos câbles jusqu'au bout.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Le vaisseau avait couru vers la terre, et déjà on jetait l'ancre dans un port où l'eau était assez profonde pour qu'on pût aborder à quai.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Je me trouvai avec plaisir dans ces eaux profondes ; et nous allâmes jeter l'ancre auprès des riants bosquets du rivage, dont la riche verdure enchantait nos regards.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Mais je n'avais ni outils convenables, ni fer, ni cordages, ni goudron, et je manquais encore de canevas, d'ancre et de câbles.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Je donnai l'ordre de ferler les voiles, de laisser tomber l'ancre en attendant, pour la lever, le premier souffle du vent.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il faudrait que tout fût prêt à lever l'ancre sans aucune espèce de retard, le 9 ou le 10 au matin.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Ces grands navigateurs, n'ayant pas encore jeté l'ancre, n'admettaient pas que mes inquiétudes différassent de leur curiosité.Maurice Barrès (1862-1923)
Le général jeta l'ancre près de terre, et s'aperçut que le vice-roi de la ville était sur le port.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Le second objet était de profiter de l'instant d'une consternation générale pour attaquer la flottille turque, qui reposait près de là à l'ancre dans une parfaite sécurité.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le capitaine répondit en commandant la manœuvre nécessaire, et vers les sept heures du matin le petit bâtiment jetait l'ancre dans la baie désignée.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Puis, le bruit d'une chaîne, qui se déroulait, indiqua bientôt que son ancre était par le fond.Jules Verne (1828-1905)
Le lendemain, au moment où la flotte levait l'ancre, les vents tournèrent à l'ouest et le convoi reçut ordre de rentrer.Thomas Balch (1821-1877)
C'était la corde de l'ancre, qui, balayant la surface du sol, s'était prise dans une crevasse, et mon ballon, délesté une dernière fois, alla se perdre au delà des mers.Jules Verne (1828-1905)
Pour couper court, le capitaine ordonna à deux matelots de retourner au navire avec la pinace, laissant la chaloupe à l'ancre, et de ramener encore douze hommes.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Quelques-uns levèrent l'ancre et tentèrent de fuir ; mais, à l'exception de deux ou trois, je m'emparai de tous.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Je jetai donc l'ancre, car je m'en étais fait une avec un morceau de grappin brisé que j'avais tiré du navire.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ANCRE » s. f.

Terme de Marine. Les gens de mer le font souvent masculin. C'est une grosse piece de fer, qui par un bout est courbée & forme deux pointes ou pattes, qui aboutissent des deux costez en arc, & sont semblables à un hameçon. Elle sert à arrester toutes sortes de vaisseaux sur la mer & sur les rivieres. Il y en a de quatre sortes. La plus grande, qu'on nomme maistresse, ne sert jamais que dans le danger, pour empêcher que le navire ne tombe en coste. La seconde sert à tenir le vaisseau à la rade. La troisiéme, pour enfourcher le navire, & empêcher de s'éloigner ou de chasser sur son ancre. La quatriéme s'appelle Toüeux ou de Toüey, dont on se sert pour haler un navire, & pour le faire avancer avec le cabestan ou virevault, quand il faut changer de rade, ou entrer dans un havre, ou en sortir. Le cable dont on se sert dans cette occasion s'appelle hansiere. Les parties d'une ancre sont, l'anneau, la verge, les bras, les pattes, les oreilles, & l'aissieu de bois ou le jas. L'anneau qu'on appelle arganeau, est entortillé de certaines cordelettes qu'on nomme bodinure. Talinguer le cable, c'est l'ajuster dans l'anneau. Le bois auquel on attache le cable dans le vaisseau sur les escubiers s'appelle bosseur. L'orin est une grosse corde qui accole les deux bras de l'ancre, & aboutit à un gros liege, ou à un baril qui flotte sur l'eau, & monstre l'endroit où est l'ancre. On appelle aussi la tige droite d'une ancre, stangue ou scape. On dit, Jetter l'ancre, lever l'ancre, mouiller l'ancre, estre à l'ancre, donner fond, mettre le vaisseau sur le fer, sur son ancre. On dit aussi, qu'un vaisseau chasse sur ses ancres, lors qu'il s'éloigne du lieu où il a mouillé, soit par la violence des coups de mer, soit parce que le fond est de mauvaise tenuë. On dit, Gouverner sur l'ancre, quand on vire le vaisseau pour desancrer plus facilement. Faire venir l'ancre à pic, pour dire, Venir sur l'endroit où l'ancre est mouillée. Brider l'ancre, c'est, Empêcher que le fer ne creuse & n'élargisse le sable par le moyen des planches qu'on met à ses pattes. Bosser l'ancre, c'est, la mettre sur les bosseurs. L'ancre de flot, est celle qui tient le navire au montant. L'ancre de jussant, est celle qui le tient en descendant. Il y a des peuples dans les Indes qui se servent dans la navigation d'ancres de bois. Ce mot vient du Latin anchora.
 
ANCRES, ou Tirans, en Architecture, sont des pieces de fer qui ont en haut la figure d'une ancre, avec quoy on attache les poutres quand elles ont leurs portées sur les murs en dehors. Elles servent à tenir les murailles plus fermes & mieux enliées. On s'en sert aussi aux cheminées, quand elles sont sur les crouppes, pour les garentir de l'effort des vents.
 
ANCRE, est aussi un terme de Blason ; mais en cet art ses parties y sont nommées differemment. Le bois traversant qui est au dessus s'appelle trabe. Le fer droit qui entre dans la trabe, s'appelle stangue ; & le cable est appellé gumene. Les Amiraux mettent une ancre derriere leur Escu pour marque de leur charge. L'ancre est le symbole de l'esperance.
 
ANCRE, signifie aussi, une liqueur servant à écrire, composée de quatre parts de vitriol Romain, ou couperose verte, de deux parts de noix de galle, d'une part d'alun de roche, & d'une de gomme Arabique, le tout cuit en eau, en vin ou eau de vie, avec un peu de sucre candi pour la rendre luisante. Voyez Encre. Ancre double, ancre noire. Ancre d'Imprimerie, qui se fait avec de la terebentine & de l'huile de noix ou de lin avec du noir broyé, le tout cuit ensemble. Ancre rouge ou rosette. Il y a apparence qu'en ce sens ce mot vient d'incaustum, ou de l'Italien inchiostro ; & l'on pretend par là qu'il se doit écrire par un E.
 
On dit, Escrire de bonne ancre, pour dire, Recommander par écrit une affaire de la bonne façon.
 
On appelle aussi ancre, toute liqueur noire, comme celle que jette la Seche ; & ces couleurs qui servent aux Peintres, aux Teinturiers & aux Courroyeurs, qu'on appelle en Latin, atramentum sutorium.
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020