assermenté

 

définitions

assermenté ​​​ , assermentée ​​​ adjectif

Qui a prêté serment avant d'exercer une fonction publique, une profession, ou devant un tribunal. Témoin assermenté.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si cet homme est, en outre, un pédagogue attitré et assermenté, s'il a charge d'âmes, son cas devient plus grave.Jean Massart (1865-1925)
Elle remercie le prêtre assermenté, sans le renvoyer pourtant.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Quoi qu'il ça soit, le bref du pape ne fit qu'envenimer les divisions entre le clergé réfractaire et le clergé assermenté.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Offre-lui-en un de toi-même ; laisse-le lui choisir assermenté ou non.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Enfin il restait loisible à tout ecclésiastique non assermenté d'échapper à l'internement en se retirant dans l'intérieur du royaume, à quinze lieues des frontières.Rodolphe Reuss (1841-1924)
Le condamné était seul dans le fatal tombereau ; il avait refusé un prêtre assermenté, et nul n'ayant prêté serment n'avait osé risquer sa tête à l'accompagner sur l'échafaud.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Guadet, le plus pétulant de son parti, fit lecture d'une lettre par laquelle il voulait que les ministres engageassent le roi à prendre pour directeur un prêtre assermenté.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ASSERMENTER » v. act.

Terme du Palais. Interpeller une partie adverse de faire serment sur la verité d'un fait qu'elle avance. Il est vieux. Ce mot vient de sacramentum, jurement.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020