aubier

 

définitions

aubier ​​​ nom masculin

Partie tendre et blanchâtre qui se forme chaque année entre le bois dur et l'écorce d'un arbre.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce corsage a environné sa taille ronde comme l'écorce environne l'aubier ; il a palpité des battements et des gonflements de son cœur.Pétrus Borel (1809-1859)
Il soulève la mince paroi d'écorce et d'aubier qui recouvre cette nacelle funéraire et fait apparaître des ossements frêles comme un squelette d'oiseau.Anatole France (1844-1924)
Le crâne, en partie nu comme l'aubier dont on a séparé l'écorce, élargit le front dominateur.Hector Bernier (1886-1947)
Il portait d'une main son arc d'aubier et deux flèches ; dans l'autre il tenait deux longues tresses d'homme.Joseph Bédier (1864-1938)
Dans ces initiations successives, il se dépouille de son aubier, agrandit l'horizon de sa vie, et finit par concevoir la superposition des couches humaines qui composent la société.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Et cette frayeur se traduit par un retrait immédiat de la sève dans l'arbre, au point qu'il n'est plus possible de détacher l'écorce de l'aubier.Alphonse Allais (1854-1905)
Que de dépouilles de chênes, – revêtus encore de leur aubier, – j'ai vu jeter dans ces grandes fosses humides où j'avais si peur de me laisser choir !Alfred Delvau (1825-1867)
Maria, habitue tes regards au coffre grossier emprisonnant ma jeune âme ; la sève bout sous l'aubier du chêne centenaire.Pétrus Borel (1809-1859)
Les plus délicates veines de l'aubier, les plus fins détails du cœur du bois y sont dans leur entière perfection, et défient les plus fortes lentilles.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AUBIER, ou Aubour » subst. masc.

Terme dont on use dans les forests, & manufactures de bois. C'est la partie blanche & molle qui est entre le vif de l'arbre & l'écorce, que la seve de chaque année produit, pendant que celuy qui joint le vif se tourne en la qualité de l'arbre. L'aubier de chesne a un pouce ou un pouce & demi d'épaisseur autour de l'arbre. Il est deffendu par les statuts des Menuisiers & Charpentiers, d'employer du bois où il y ait de l'aubier, parce qu'il se corrompt trop tost. Quand on équarrit le bois à vive arreste, il en faut retrancher l'aubier. Ce mot vient de alburnum, qui se trouve dans Pline, dont on a fait aubour ; & de albarium & albinum, dont on a fait aubier & aubin en la même signification, & cela fondé sur la couleur blanche de l'aubier. Menage.
 
AUBIER, est aussi une espece d'arbre dont le bois est fort dur, qui ressemble au cornouillier. Il porte son fruit en grappe. En Latin Opulus. Quelques-uns l'appellent Obier & Opier.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020