bastide

 

définitions

bastide ​​​ nom féminin

dans le Midi Village fortifié.
en Provence Maison de campagne.
 

synonymes

bastide nom féminin

mas, bastidette (région.), bastidon (région.)

[vieux] bastille

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cabasse n'avait jamais rien vu au delà des clapiers qui formaient tout l'horizon de sa bastide.Jean Aicard (1848-1921)
J'apprends que, seul tout l'hiver dans cette bastide inhabitée, – le pauvre petit chien qui lui tenait compagnie n'est plus, – il s'est mis à vivre à l'état sauvage.George Sand (1804-1876)
Bastide était avec moi et me fut d'un grand secours, car j'étais peu habitué à faire d'aussi longues routes à pied, et il faisait extrêmement chaud.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Devant une bastide aux volets verts, un cocher était en train de charger sur l'impériale de la voiture une caisse de voyage.Hector Malot (1830-1907)
Cette bastide était une de ces maisons microscopiques où les provençaux des villes et des villages vont se nicher, en été, pour prendre l'air.Guy de Maupassant (1850-1893)
Sauf la présence de ces animaux et de quelques poules criardes, j'aurais cru la bastide abandonnée.George Sand (1804-1876)
Elles durent venir à la bastide ; on peut juger combien à contre-cœur et de mauvaise grâce.Jules Michelet (1798-1874)
Ses allées blondes de sable, bordées de buis très vert, les deux cyprès de sa porte d'entrée, lui donnaient l'aspect d'une bastide marseillaise.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il est très-remarquable, ce gazon cantonné ici uniquement sur la colline qui sert de jardin naturel à la bastide.George Sand (1804-1876)
Quoiqu'il vécût à l'écart, seul avec sa femme, dans une bastide isolée, il obtint un fort joli commandement sans l'avoir demandé.Edmond About (1828-1885)
La bastide était une de ces constructions provençales, d'un seul étage, aux tuiles décolorées, les quatre murs violemment badigeonnés en jaune.Émile Zola (1840-1902)
Les trois années que ce malheureux père de famille passa dans cette bastide furent une querelle perpétuelle.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Cette bastide, qui d'ailleurs va devenir une terre, un majorat, est pour moi la terre promise.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et, en retournant à la gare, elle fit un détour, pour passer par la bastide de l'oncle.Émile Zola (1840-1902)
Je passai encore deux jours à la bastide ; le troisième, je partis avec mon compagnon, qui me remit une carabine et deux pistolets.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
A la lettre, pour moi, dans cette bastide solitaire, les minutes sont des heures ou les heures sont des minutes, selon l'état des enfants.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je quittai avec empressement cette lugubre bastide, et je ne me retournai pas pour la regarder.George Sand (1804-1876)
Cette bastide est une bastide : quatre murailles de cailloux revêtues d'un ciment jaunâtre, couvertes de tuiles creuses d'un beau rouge.Honoré de Balzac (1799-1850)
C'était invitation sur invitation ; tantôt à la ville, tantôt à la campagne ; tantôt dans une bastide, tantôt dans une autre.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Au milieu du champ d'oliviers la petite bastide peinte en rose était devenue invisible et noire dans la nuit profonde et muette.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BASTIDE » s. f.

Vieux terme, qui signifioit autrefois une maison. Il est encore en usage en Provence, & aux pays voisins. Tout le chemin qui conduit d'Aix à Marseille est plein de bastides ou de maisons de plaisance. Ce mot vient de bastir ou de bastilles.
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020