Email catcher

bastonnade

Définition

Définition de bastonnade ​​​ nom féminin

Volée de coups de bâton.

Synonymes

Synonymes de bastonnade nom féminin

volée de coups, fustigation (vieux)

Exemples

Phrases avec le mot bastonnade

Par ailleurs, ce contrôle informationnel s'accompagne d'autres modes de répression des professionnels des médias : bastonnades, menaces et même emprisonnements.Les Cahiers du numérique, 2018, Simon Ngono (Cairn.info)
Les pressions étaient intenses et pouvaient aller jusqu'à la bastonnade.Africultures, 2011, Christophe Cassiau-Haurie (Cairn.info)
Elle obtient du juge l'annulation du mariage et la bastonnade du malfaisant.Les temps modernes, 2015, Micheline B. Servin (Cairn.info)
En effet aurois-je pû sans son assistance resister aux bastonnades, à la faim & aux fatigues que j'ay souffertes ?Antoine Quartier (1632?-1702)
L'un d'eux n'étant arrivé qu'à huit heures reçut, à ce qu'il paraît, et sans que j'y fusse pour rien, une bastonnade des mieux appliquées.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Il reste que l'autorité coutumière a jugé possible d'appliquer une bastonnade à des femmes, et ceci est inadmissible pour nos auteurs – bien évidemment.Le débat, 2015, Serge Tcherkézoff (Cairn.info)
Aveux, bastonnades et serments donnent, pour certains, un quitus trop facile à la bonne conscience de la société mbororo.Afrique contemporaine, 2011, Christian Seignobos (Cairn.info)
Il lui faut chaque soir sa ration d'étrivières et de bastonnade,– son vigoureux petit picotin.Albert Cim (1845-1924)
Elles donnèrent lieu, en 1982 et en 1983, à une violente répression policière (bastonnades, incarcérations, sanctions disciplinaires).Ethnologie française, 2006, Gábor Klaniczay (Cairn.info)
Ceux qui sont convaincus d'avoir violé cette loi reçoivent une forte bastonnade, sans aucun égard pour le rang et les richesses.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Aussitôt dit aussitôt fait : après de violentes bastonnades, il ne voit pas d'autre option.Psychologie clinique, 2009, Angela Coutinho (Cairn.info)
La bastonnade ou le fait d'obliger des élèves à rester debout ou agenouillés sur le sol des heures durant font partie des pratiques interdites, de même que les insultes.Ouest-France, 01/03/2021
Je crois vraiment que ma mauvaise mine m'a seule sauvé de la bastonnade.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
On voulut le contraindre à avouer la vérité, et il fut condamné à la bastonnade.Jules Lermina (1839-1915)
En effet, pour corriger ou pour punir un adulte ou un enfant, cela passait par des scènes d'humiliations publiques et/ou des bastonnades.Santé publique, 2020, Pack Douti (Cairn.info)
Le châtiment ordinaire pour les fautes communes est la bastonnade.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
La bastonnade doit également être envisagée dans un contexte culturel asiatique.Europarl
Il ne s'agit pas d'une bastonnade, les coups sont contenus voire feints.Ethnologie française, 2014, Nadège Mézié (Cairn.info)
L'autorité coutumière qui avait ordonné la bastonnade est certes juridiquement condamnée.Le débat, 2015, Serge Tcherkézoff (Cairn.info)
Par la suite, ils conservent la possibilité de condamner à des amendes, mais aussi à l'emprisonnement ou à la bastonnade.Histoire de la Justice, 2005, Jacques Frémeaux (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BASTONNADE s. f.

l's se prononce. Action par laquelle on donne des coups de baston. Les satyriques médisans sont sujets aux bastonnades.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine