bauge

 

définitions

bauge ​​​ nom féminin

Gîte fangeux (de mammifères, notamment porcins). La bauge du sanglier.
 

synonymes

bauge nom féminin

taudis, bouge, galetas, turne (familier)

boue, souille

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand le sanglier est acculé dans sa bauge, il se retourne, après s'être reposé un instant, et fond, tête baissée, sur la meute imprudente qui le serre de trop près.Albert Delpit (1849-1893)
Tel apparaît à la meute qui le traque le sanglier acculé à sa bauge.Charles Des Écores (1852-1905)
La comtesse gisait, le corps affaissé, les bras pendants, sur un fauteuil sale dans cette chambre qui ressemblait à la bauge d'un sanglier.Honoré de Balzac (1799-1850)
Avant de gagner la bauge, la bête aura fait une pointe.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Le sanglier était à sa bauge, et le piqueur qui l'avait détourné répondait de lui.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
On ne nettoie guère leur bauge qu'une fois l'an, pour prendre le fumier à la saison du labour.George Sand (1804-1876)
Dans cette hutte, dans cette bauge sordide, immonde, leur admirable et singulière beauté faisait un contraste étrange...Alexis Bouvier (1836-1892)
Lautrec exultait dans cette bauge ; il se pâmait sur toute cette magnifique pourriture à dessiner et à peindre.Gustave Coquiot (1865-1926)
Les bandits, haletant comme une meute qui force le sanglier dans sa bauge, se pressaient en tumulte autour de la grande porte, toute déformée par le bélier, mais debout encore.Victor Hugo (1802-1885)
Sûrement, nous allons trouver le sanglier dans sa bauge.Michel Zévaco (1860-1918)
Le piqueur qui dirigeait le cortège fit un signe : on était arrivé à la bauge.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Gy, il avait la cergole autour du bauge, elle n'était pas à jeun, je l'ai bien remouchée !Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Avec elle pas de gîte sûr pour le lièvre !– pas de bauge pour le sanglier !– pas de tanière pour le lion !...Pétrus Borel (1809-1859)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BAUGE » s. f.

Terme de Chasse. Lieu où repose le sanglier, ou autres bestes mordantes, qui est d'ordinaire sale & bourbeux. Le sanglier fait sa bauge dans des lieux fourrés & des espiniers.
 
BAUGE, se dit aussi des murs qui ne sont bastis que de cailloux, dont la liaison est faite de terre grasse humectée, & mêlée avec de la paille & du foin. Presque toutes les cabanes de paysans n'ont que des murs de bauge. On dit quelquefois bauche.
 
BAUGE, se dit proverbialement en cette phrase, Avoir tout à bauge, pour signifier, Avoir en abondance ; & se dit particulierement des valets à la discretion desquels on a abandonné les provisions d'une maison.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019