belle-fille

 

définitions

belle-fille ​​​ nom féminin

Femme d'une personne, par rapport aux parents de celle-ci. ➙ bru. Des belles-filles.
Fille de l'autre conjoint, pour un conjoint.
 

synonymes

belle-fille nom féminin

bru

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il se préoccupait à un degré qui l'étonnait lui-même de sa prochaine rencontre avec sa belle-fille.Octave Feuillet (1821-1890)
Je frémis à l'idée d'une belle-fille devant qui on n'oserait parler de chasteté, aux enfants de laquelle je ne pourrais recommander la chasteté sans faire rougir leur mère.Isabelle de Charrière (1740-1805)
Cela fut dit d'une voix qui tremblait, avec une inquiétude évidente, en regardant sa belle-fille, qui, elle aussi, montrait une impatience extraordinaire.Hector Malot (1830-1907)
Il ne fut pas médiocrement surpris de voir apparaître le visage de sa belle-fille entre les lianes de chèvrefeuille qui s'enlaçaient au feuillage de fer du balcon.Octave Feuillet (1821-1890)
Il semblait que la vieille marquise voulût réparer, à force de démonstrations, le silence méprisant de sa belle-fille.George Sand (1804-1876)
Il ne pouvait plus travailler, il n'était bon maintenant qu'à manger les soupes trempées par sa belle-fille.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les blessures qu'il venait de faire à sa belle-fille lui donnaient peut-être aussi lieu de craindre les suites de sa conduite.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Ma belle-fille, après une délivrance prompte et heureuse, a été assez sérieusement malade à plusieurs reprises.George Sand (1804-1876)
J'ai voulu relire ton livre ; ma belle-fille l'a lu aussi, et quelques-uns de mes jeunes gens, tous lecteurs de bonne foi et de premier jet – et pas bêtes du tout.George Sand (1804-1876)
Non, mon fils, je ne donnerai pas la place d'une femme que j'adorais à cette belle-fille.Isabelle de Charrière (1740-1805)
Elle étoit belle et y fut comme favorite ; mais il fallut la renvoyer parce qu'elle contrefaisoit le bossu qui étoit amoureux de sa belle-fille.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
L'enterrement eut lieu le lendemain ; puis, après la cérémonie, le beau-père et la belle-fille se trouvèrent seuls dans la ferme, avec l'enfant.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les autres jours, quand elles s'asticotaient ensemble, comme ça arrive dans tous les ménages, la vieille femme bougonnait, se disait horriblement malheureuse d'être ainsi à la merci de sa belle-fille.Émile Zola (1840-1902)
Tout à fait charmant, tout à fait divertissant, en effet, le spectacle que le beau-père veut bien offrir à la belle-fille.Eugène Muller (1826-1913)
La comtesse n'avait ni assez de talents pour élever sa belle-fille, ni assez de courage pour l'entreprendre.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Ce coup de canif dont elle perçait le cœur de sa belle-fille lui causa, à cette excellente femme, un petit spasme intérieur d'une ineffable jouissance.Joseph Marmette (1844-1895)
Sa belle-fille, qui pourtant avait eu à se plaindre de lui, l'assista devant les juges et fut, comme on l'a dit, son plus éloquent défenseur.Anatole France (1844-1924)
En somme, il pensait, comme sa belle-fille, que cela s'était bien passé, quoique la perfection n'y fût pas.Octave Feuillet (1821-1890)
Nous devons avouer que la perspective de voir sa belle-fille heureuse, même avec le capitaine, ne remplissait pas le chère femme d'une joie délirante.Joseph Marmette (1844-1895)
La reine, ma belle-fille, fière de sa beauté et du crédit de ses oncles, ne me rend aucun devoir.Madame de La Fayette (1634-1693)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Démerdentiel Démerdentiel

« — Chez vous la rentrée ça sera en distanciel ou en présentiel ?  — Plutôt en démerdentiel... » (@1HommeAzerty, twitter, 19 août)

Laélia Véron 14/10/2020